Les Pages Jèrriaises

Sonnet 78

Ouaithe qué j't'aie êmoûtchi pouor m'înspither,
et r'chu t'n înspithâtion dans chein qu'j'êcris,
ch'est auve d'aut's langues étout qu'tu veins pâler
et t'êtrueûler sus un scrit êtrangi.
Tan r'gard a fait des muets à chanter haut,
et ma b'sante huthe à fliotter jusqu'ès cieux,
a êcrit ès nouages auve des plieunmes d'ouaîsieaux,
et fait l'pus haut jutchi deux fais grâcieux.
Mais chein qu'tu'amende lé mus, ch'est ma poésie
tch'est dêcrannetée horte l'esprit qué tu'înspithe.
Les vèrsets d'aut's plieunmes sont raîque appouaintchis;
tu'apprends à chu boucranneux d'bein êcrithe.
Sai tout chein qué j'sai: dans tchique avolée
ma cranne viède s'sa remplyie pouor tan musée.


William Shakespeare
Vèrsion Jèrriaise par Geraint Jennings 2016


 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises