Les Pages Jèrriaises

La Bouonne Nouvelle s'lon Jean, chapitre 20

Vèrsets 1-31

I' li dit: Madanme, pouortchi qu'tu plieuthes? Tch'est tchi tu chèrches?

Lé preunmié jour d'la s'maine quand i' tait acouo niet, Mathie Magdalène vînt d'bouôn matîn à la sépultuthe et ou vit la pièrre tchi avait 'té rouôlée dé d'vant la sépultuthe.

Ou couôthit siez Simon Pièrre et siez l'aut' discipl'ye, lé chein qu'Jésû aimait, et lus dit: Il' ont prîns lé Seigneur dé d'dans la sépultuthe, et jé n'savons pon où'est qu'i' l'ont mîns.

Pièrre sortit don acanté l'aut' discipl'ye, et il' allîtent à la sépultuthe.

I' couôthîtent ensembl'ye mais l'aut' discipl'ye couôthit pus vite qué Simon Pièrre et arrivit lé preunmyi à la sépultuthe.

I' s'baîssit et vit dans l'aithe lé suaithe mais i' n'entrit pon.

Simon Pièrre, tchi l'siéthait, arrivit à san tou. Il entrit dans la sépultuthe et i' vit dans l'aithe lé suaithe et lé cafot tchi couvrait sa fache. Chennechîn n'tait pon auve lé suaithe, mais rouôlé et pliaichi d'un côté.

Et pis l'aut' discipl'ye entrit, lé chein tch'arrivit lé preunmyi à la sépultuthe. I' vit et i' crut.

I' n'avaient pon acouo comprîns qué s'lon l's êcrituthes i' d'vait èrsusciter les morts.

Les discipl'yes rentrîtent siez ieux.

Mais Mathie attendait auprès d'la sépultuthe. Ou plieuthait. Et en sangliotant, ou s'baîssit pouor èrgarder dans la sépultuthe.

Et ou vit deux anges habilyis en blianc, assis là où'est qu'lé corps d'Jésû avait 'té, iun à la tête et l'aut' ès pids.

I' li dîtent: Madanme, pouortchi qu'tu plieuthes? Ou rêponnit: Il' ont prîns man Seigneur et jé n'sais pon où'est qu'i' l'ont mîns.

Ayant dit chenna, ou s'touônnit et vit tchitchun l'avant à lyi, mais ou n'savait pon qué ch'fut Jésû.

I' li dit: Madanme, pouortchi qu'tu plieuthes? Tch'est tchi tu chèrches? Ou criyait qu'i' tait l'gardîngni et ou li dit: Moussieu, si ch'est té tchi l'a prîns, dis-mé où'est qu'tu l'as mîns, et j'm'en vais lé prendre.

Jésû li dit: Mathie.

Ou l'èrconnut et li dit: Rabbouni (tchi veurt dithe "Maît'").

Jésû li dit: Né m'èrtcheins pon; jé n'sis pon acouo monté siez man Péthe.

Va siez mes fréthes, dis-lus: j'monte siez man Péthe et vot' Péthe, siez man Dgieu et vot' Dgieu.

Mathie Magdalène vînt don annonchi ès discipl'yes: J'ai veu l'Seigneur. Né v'chîn chein tch'i'm'dit.

Chu jour-là au sé, lé preunmyi d'la s'maine, il' avaient peux des Juis et toutes les portes 'taient freunmées. Jésû vînt au mitan d'ses discipl'yes. I' lus dit: “Qu'la paix sait auve vous!”

Ayant dit chenna, i' lus mouontrit ses mains et san côté. Viyant l'Seigneu, les discipl'yes fûtent remplyis d'jouaie.

I' lus dit acouo eune fais: “Qu'la paix sait auve vous! Coumme lé Péthe m'a env'yé, j'vos env'yie, mé étout.”

Pis i' lus donnit san soûffl'ye et dit: Prannez lé Saint Esprit.

Les cheins à tchi qu'ou pardonn'nez les péchés s'sont pardonnés, les chiens à tchi qu'ou n'pardonn'nez pon, né s'sont pon pardonnés.

Mais Thomas, iun des douze qu'nou mênommait l'Jeunmé, n'avait pon 'té auve ieux quand Jésû vînt,

et l's aut's discipl'yes don lî dîtent: “J'avons veu l'Seigneu!” Mais i' lus dit, “Si jé n'vai pon dans ses mains la mèrque des clious, et si jé n'mets pon man dé dans la mèrque des clious, et si jé n'mets pon ma main dans san côté, jé n'lé craithai pon.”

Huit jours pus tard, les disciply'es r'étaient dédans, et Thomas auve ieux, et ouaithe qu'les portes fûssent freunmées, né v'là Jésû tchi vînt et tch'appathut au mitan d'ieux, et i' dit “Qu'la paix sait auve vous!”

Pis i' dit à Thomas, “Mets tan dé par ichîn, et r'garde mes mains; et mets ta main par ichîn dans man côté, et n'ai pus d'doute, mais crai!”

Et Thomas lî rêponnit, “Man Seigneu et man Dgieu!”

Jésû lî dit,”Viyant qu'tu m'as veu, Thomas, tu l'as creu; les cheins tch'ont creu sans l'aver veu es'sont les beinheutheurs!”

Y'en avait acouo un tas d'mithacl'yes qué Jésû fit d'vant ses discipl'yes tchi n'ont pon 'té dêcrits dans chu livre-chîn,

mais ches'-chîn ont 'té dêcrits à seule fîn qu'ous ayiez fouai qu'Jésû est l'Christ, lé Fis dé Dgieu, et ayant chutte fouai, qu'ou piêssiez aver la vie en san nom.

 

Vèrsets 10-18

Jésû lî dit, Bouonnefemme! Pouortchi qu'tu plieuthe dé même? Pouor tchi qu'tu'es à chèrchi? Épis les discipl'yes lus en r'fûdrent siez ieux, mais Mathie, lyi, restait mâtée aupi d'la tombe, à plieuther raide, Coumme ou plieuthait, ou s'adentait pouor èrgarder dans la tombe et v'là qu'ou vit deux m'sagièrs habilyis en blianc, assis là où'est qu'lé corps dé Jésû avait 'té êtrav'lé, iun à la tête et l'aut' ès pids.

I' lî dîdrent, "Bouonnefemme! Pouortchi qu'tu plieuthe dé même?"

Ou lus dit, "Nou-s'a dêhalé man Seigneu, et j'sis dans la bliâse pouor iou qu'nou l'a pliaichi."

Un co qu'ou dit chenna, ou s'touônnit d'bord et êpyit Jésû mâté l'avant à lyi - mais ou l'dêconnaîssit coumme Jésû. Jésû lî dit, "Bouonnefemme! Pouortchi qu'tu plieuthe dé même? Pouor tchi qu'tu'es à chèrchi?"

Ou l'mêprînt pouor l'gardîngni et lî dit, "Moussieu, si ch'est té tchi l'a dêhalé d'ichîn, di-mé iou qu'tu l'as pliaichi, et j'm'en vais souongni d'li."

Jésû lî dit, "Mathie!"

Ou s'èrtouônnit et lî dit dans la langue des Juis, "Rabbouni!" (V'là tchi veurt dithe "Maît'").

Jésû lî dit, "N'm'èrtchein pon, viyant qu'j'ai acouo à amonter siez l'Péthe. Mais va dithe à mes fréthes chennechîn: 'J'amont'tai siez man Péthe et vot' Péthe, siez man Dgieu et vot' Dgieu'."

Mathie d'Magdala s'en fut annonchi ès discipl'yes, "J'ai veu l'Seigneu!" Et ou lus racontit chein qu'i' li'avait dit.

 

Vèrsets 1-17

Bouonnefemme," qu'i' s'fit, "pouortchi qu'tu plieuthe? À sinne dé jeu l'preunmié jour d'la s'maine, d'vant qu'lé solé fûsse lévé, Mathie Mad'laine vînt à la tombe et r'mèrtchit qu'la pièrre avait 'té emboulée d'la brècque. Ou r'couothit don à Simon l'Rotchi et l'aut' approti, l'chein qu'Jésû aimait, et ou dit, "Nou-s'a dêhalé l'Seigneu d'la tombe, et jé n'savons pon iou qu'nou l'a r'mué!"

L'Rotchi et l'aut' approti don lus arroutîdrent à la tombe. Les deux dg'ieux couothaient, mais l'aut' approti couothit pus quédaine qué l'Rotchi et gângnit l'preunmyi jusqu'à la tombe. I' s'baîssit et êpyit par dédans les lîncheurs y'êtrav'lés, mais i' n'y'entrit pon. Épis Simon l'Rotchi, tchi vînt souotre li, y gângnit et entrit dêliêment dans la tombe. Il y'êpyit les lîncheurs et la chique tch'avait amathé la tête à Jésû. Mais la chique 'tait ballotée du bord, cârrée des lîncheurs. Épis l'aut' approti, l'chein tchi 'tait arrivé l'preunmyi à la tombe, y'entrit étout. I' vit tout et crut. (I' n'comprannaient pon acouo qué s'lon la Sainte Êcrituthe Jésû 'tait pouor êt' souôl'vé des morts). Là-d'ssus l's approtis rentrîdrent siez ieux.

Mais Mathie restait mâtée l'avant à la tombe en plieuthant. Et quandi qu'ou plieuthait, ou s'baîssit pouor aver un apèrto dans la tombe. Et ou vit deux m'sagièrs en habits êgaluants, assis là où'est qu'lé corps dé Jésû avait 'té pliaichi, l'iun à la tête et l'aut' ès pids. I' lî d'mandîdrent, "Bouonnefemme, pouortchi qu'tu plieuthe?"

"Nou-s'a dêhalé man Seigneu," qu'ou s'fit, "et jé n'sai pon par iou qu'nou l'a r'mué." Un co qu'oulle avait dit chenna ou s'èrtouônnit et êpuit Jésû mâté là, mais ou n'réalîsit pon qué ch'tait Jésû.

"Bouonnefemme," qu'i' s'fit, "pouortchi qu'tu plieuthe? Tchi qu'tu chèrche?"

Ou criyait qué ch'tait l'gardîngni et ou dit, "Moussieu, si ch'est qu'tu l'as r'mué, di-nous par iou qu'tu l'as pliaichi, et j'l'èréthai."

Jésû lî dit, "Mathie!"

Ou s'èrtouônnit à li et briyit, "Rabboni!" (v'là tchi veurt dithe "Maît'" en Araméen).

Jésû dit, "Né m'croch'te d'aut'! Ch'est en tchi j'n'ai pon acouo amonté siez l'Péthe. Mais va ès fréthes et di-lus man d'vis: 'J'sis pouor ramonter siez man Péthe tch'est vot' Péthe, siez man Dgieu tch'est vot' Dgieu'."

 

Vèrsets 19-23, 30-31

Lé sé même, ch'est lé preunmié jour d'la s'maine, les portes du lieu où'est qu'les discipl'yes 'taient assembliés 'taient freunmées pa'ce qu'i' craignaient les Juis. Jésû vînt et i' fut là au mitan dg'ieux et lus dit: "Qu'la paix es'sait auvec vous!" Et coumme i' lus dit chenna i' lus môtrait ses mains et san côté et d'même les discipl'yes viyant l'Seigneu eûtent eune grande jouaie. Et i' lus dit acouo eune fais: "Qu'la paix es'sait auvec vous! Coumme man Péthe m'a envyé, la même chose j'vos envyie." Et quand il eut finni d'pâler, i' soûfflyit sus ieux, et lus dit, "Èrchévez l'Saint Esprit! Ès siens à tchi qu'ou pardonnez lus péchés, i' s'sont pardonnés, et les siens à tchi qu'ous èrténez, i' s'sont èrténus.

Jésû fit pliûthieurs aut' mithacl'yes en présence dé ses discipl'yes tchi n'sont pon êcrits dans chu livre. Mais ches choses ichîn ont 'té êcrites en fîn qu'ou criyiz qu'Jésû est l'Christ, lé Fis dé Dgieu, et en criyant ous avez la vie par san nom.

 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises