Les Pages Jèrriaises

La Bouonne Nouvelle s'lon Luc: 17

 

Vèrsets 1-4

I' dit à ses approtis, "Y'étha tréjous d's èrses pouor malfaithe, mais nou maûditha l'chein tchi graie l'èrse. I' lî s'sait mus d'êt' amathé l'tou du co à eune meule et d'êt' nyé dans la mé, au run dé m'ner au ma autchun d'ches pouôrres pétits. Êcoutez: si vot' fréthe malfait, lichonnez-lé, et s'i' s'extchûthe, pardonnez-lé. Et s'i' malfait sept fais par jour, et veint à té sept fais à seule fîn d's'extchûther, pardonnez-lé acouo.


Vèrsets 5-21

Et la Douzaine dîdrent au Seigneu, "Renforche not' fouai!"

L'Seigneu rêponnit, "S'ous avêtes d'la fouai grande coumme eune graine dé moutarde, ou pouôrrêtes dithe à chu meûsi-chîn, 'Dêraichinne-té et pliante-té dans la mé!' et v'là tchi vos obéithait. Létché d'entré vous dithait à san valet tch'a 'té à la tchéthue ou à garder les brébis, "Vé-t-en 'chîn dêliêment et attabl'ye-té'? Né dithêt'-ous pon pus à co, 'Grée-mé man souper, mets tan d'vanté et sèrs-mé quandi qué j'mange et j'bais; tu pouôrras mangi et baithe en auprès'? Louangêt'-ous l'valet pouor faithe chein qu'i' fut c'mandé? Vous étout, quand ous éthez fait tout chein tchi s'sa c'mandé, dites dé même, 'Jé n'méthitons rein viyant qu'j'avons fait raîque chein tchi nos fut c'mandé'."

Et i' s'adonnit qué coumme i' lus en allaient à Jéthusalem, i' pâssit par la Sanmathie et l'Galilée. Et quand i' vînt à un cèrtain village, i' fut achîtré par dgiêx lépreurs. Tréjous à l'êcart, i' l'hêlaient, "Jésû, Maît', ai pitchi d'nous!"

Et quand i' s'en appèrchut, i' dit, "Allez vos mouontrer ès prêtres!" Et coumme i' lus en allaient, v'là tch'i' fûdrent èrdgéthis. Épis iun dg'ieux, quand i' réalîsit qu'i' 'tait r'dgéthi, s'èrtouônnit et louangit l'Bouôn Dgieu à hauteu d'vouaix, et s'prostèrnit ès pids d'Jésû et l'èrmèrcyit. Ch'tait un Sanmathitain qué li.

Et Jésû dit, "N'y'avait-i' pon dgiêx hoummes d'èrdgéthis? Où'est qu'i' sont, les neuf aut's? N'y'en avait-i' pon d'entré ieux d'èrvénus pouor louangi l'Bouôn Dgieu, mais raîque chu horsain-chîn?" Épis i' lî dit, "Lève-té et sié tan c'mîn; ta fouai t'a r'dgéthi."

Y'avait eune fais qu'les Pharisiens l'tchestchionnîdrent pouor quand tchi qu'lé rouoyaume du Bouôn Dgieu veindrait. I' lus rêponnit, "Ch'n'est pon atout la dgett'tie qu'nou vèrra v'nîn l'rouoyaume du Bouôn Dgieu. Et nou n'ditha pon, 'Lé v'là tchi veint!' ni 'Lé v'chîn!'. Ch'est en tchi l'rouoyaume du Bouôn Dgieu est d'dans vous."

 

Vèrsets 22-25


Et i' dit à ses approtis, "Lé jour veindra quand ou voudrez vaie l'jour du Fis d'l'Houmme, mais ou n'lé vèrrez pon. Nou vos ditha bein, 'Èrgardez! Lé v'là!' ou 'Lé v'chîn!' Mais n'lus faites pon d'attention et n'couothez pon souotre ieux. Ch'est en tchi d'la même manniéthe qu'un êpart êcliaithe tout l'ciel d'un horizon à l'aut', ch'est coumme chenna qu'i' s'sa quand l'Fis d'l'Houmme veindra. Mais d'vant chenna, il étha à suffâtchi hardi et s'sa r'nonchi par les cheins l'tou d'li."

 

Vèrsets 26-29

Et coumme ch'tait ès jours dé Noué, ché s'sa d'même au jour du Fis d'l'Houmme. I' fricotaient et faîthaient la carre et lus mathiaient jusqu'au jour d'la glug'gie quand Noué embèrtchit dans l'baheur, et i' fûdrent passecrits. Dé même, ès jours dé Lot, i' fricotaient et bardgîngnaient, i' pliantaient et bâtissaient; mais au jou qué Lot s'en fut hors d'Sodôme, v'là tchi d'valit du feu du ciel et i' fûdrent passecrits.

 

Vèrsets 30-37

Ché s'sa d'même lé jour qu'ou vèrrez r'vénîn l'Fis d'l'Houmme: chu jour-là, si autchun s'trouve siez li sus san lief, i' n'dévthait pon d'valer pouor ramâsser d'tchi; s'i' s'trouve au clios, i' n'dév'thait r'aller siez li nitout. Mêfi'-ous d'chein tchi s'pâssit auve la bouonnefemme à Lot! Lé chein tchi s'croch'te à sa vie la pèrdra, et l'chein tchi r'nonche sa vie la gardétha. J'vos dis: chutte niet-là, y'étha deux couochis dans l'même liet et l'iun s'sa emm'né et l'aut' laîssi. Y'étha deux femmes à moudre ensembl'ye et l'ieune s'sa emm'née et l'aut' laîssie."

Et ses approtis lî rêponnîdrent auve eune tchestchion: "Où'est qué ch's'sa?"

Et i' lus dit, "Là où'est qu'nou vait un fliotchet d'vautours, né v'là un corps."

 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises