Les Pages Jèrriaises

À


Préposition


à
au
à la
ès


Le Mênage ès Feuvres
La maîson à George d'la Forge

 

au Pathadis
ès clios
à la maîson
à haut
à bas
au solé
à Rôsé
au Bouôlay
à St Brélade
à St Hélyi
au cliai d'la leune
à l'êcole
à l'églyise
à la chapelle
à la carre
au vent
à la porte
au jour d'aniet
à mînniet
à méjeu
à matîn
au monde
s'mett' à la vaie
à ch't' arlévée
à ces sé
à dgiêx heuthes
à ches drein
à l'av'nîn
à Noué
à Pâques
à sinne dé jeu
à londgeu d'années
à ch't heu
au S'tembre
au R'nouvé
à la mié-Octobre
à la fîn d' l'arlévée
hièr au sé
au 15ième siècl'ye
au mais d'Dézembre
au temps tchi couort
au temps à v'nîn
ès aut's jours!
à la breune dé niet
à la s'maine tchi veint !
à la préchaine !
à bétôt !
à bi !
À tantôt
à couochi!


à un mille d'ichîn
à tchique distance dé Sèr
nou les vend à 10 pénîns
ches paîssons sont à miyeu marchi


eune maîson à deux êtages
un pot' à thée
un moulîn' à vent
eune vaque à lait
eune boutique à p'tun
eune bête à saie
eune câsse à thée
un cliavé à honmard
eune tchéthue à tchians
un gardin à lédgeunmes
un gardîn à frit
la barrique à cidre
la canne à lait
la chiviéthe à bras
la tchéthue à brîsi
lé run à pouochîns
eune pièrre à foudre
L'Êtaile au Tchian
un chât'nyi à j'va
la plianche à vaile
la pouque à vent
haler au tchoeu
les bottes à cliou
la câsaque à coue d'héthonde
lé bourdon à j'va
la moûque à myi
la bête à chent pids
lé char à bancs
lé c'mîn à bike

lé mousse à Bram Lé Ruez
la vaituthe à Mess Rom'thi
la femme à Jean Lucas
la beusse à Mess Lé Boutilyi
lé grand des garçons à ma fil'ye
les jouettes ès mousses
un couôsîn à mé


aver eune pipe à la bouoche
t'nîn un livre à la main
aver ma à la tête
la maladie au r'nard
lé mal ès dents
lé mal ès ouïes


Jé sis à liéthe la gâzette
Quand i' 'taient à bâti les nouvelles offices en Ville, i' trouvîtent un sâbre du temps des Nouormands.
Ous êtes à vos motchi d'nous, jé crai!
Ou m'vèrrez à vos attendre à la Caûchie.
Né v'là des mais et des mais qu'jé sommes à attendre.



I' baillit l'sa à san n'veu pièrcheux.
I' faut donner lé c'mîn ès motos.
Jean donnit les sou à Mess Lé Bro.
J'l'ai entendu à ma tante.
Ch'tait întérêssant à vaie ch't objet-là.
J'sommes prêts à sorti.
Il est dév'nu hardi au-fait à êcrithe des chansons.
Oulle est raide bouonne à faithe des mèrvelles.
J'avais toute raîson à craithe qu'i' 'tait ilo.
Oulle avait d'la peine à s'bouogi.

à ch' qu'i' pathaît
à ch' tch'i' pathaît
à ch' qué j'ai tréjous oui
à ch' qu' la gâzette nos dit
à m'n idée
à man r'tou
à tchiquechose près
à tchique exception
côte à côte
aller à pid
aller à j'va
aller au lanchon
aller au vrai
aller ès baînis
être au couothant
iun à la fais
cârre-té; tu'es à ma veue
iun à iun
à g'nouors
freunmer à la clié
ès appathences
à toute appathence
assis à man ton seu
à tabl'ye
à vot' pliaiche jé n' f'thais rein
il est tréjous au téléphône
crier au s'cours
prononcer un mot à la St Pièrraise
au bas dé
au haut dé
à l'entou dé
au mitan d'
à part dé
au pid dé
à la pliaiche dé
au lyi d'
à travèrs dé
à cause d'
à côté d'
à l'înseu d'
à r'tou d'
grâce à
jusqu'à
quant à



louogi à la belle êtaile
la vaque est à banon
aver l'esprit à banon
tchaie à bon'-tchu
vivre à bouôn marchi
plieuther à caudes lèrmes
nou peut vaie à coup dg'yi
freunmer à la clié
sé mett' en travas à cor et à crîn

faithe dé tchi à contre-tchoeu
faithe dé tchi à gaumain
faithe dé tchi à la hache
faithe dé tchi à merveil'ye
faithe dé tchi à toute forche
faithe dé tchi à la mode j'en tchie
faithe dé tchi à dgi l'adèrt
faithe dé tchi à londgeu d'dents

aller à fond d'train

prendre lé mors ès dents
aver un bouan tchu à ses braies
sèrvi tchitch'un au dé et à l'yi
être au d'sans

garder un baté à fliot
s'mett' à g'nouors
marchi à grands pas
pâler à haute vouaix
tout est au laîssi-aller
êt' à ouothette êt'
à pèrte d'veue
i' gèle à pièrre fendre
i' m'a prîns au pid l'vé
marchi à r'tchulons
êt' à la tcheue
êt' à sé
baithe à tare-larigot
eune femme à teurts
êt' au tchoeur du solé
prendre à tchoeu
chanter à la vouaix
à maîntchi mort
lé balle-à-leunettes
un r'pas à la broche
à janne souothis, vièr cat
env'yer d'tchi au tchu au tchian
donner un coup d'paûmé à tchitch'un
haler sus la gambe à tchitch'un
freunmer la porte au nez à tchitch'un
êt' houmme à deux faches
donner un pâssage à tchitch'un
crier à tue-tête
d'la tête ès pids
haler ès noeuds



Des vèrbes auve “à”




s'accouôteunmer à
aîdgi à
allouer à
appraichi à
apprendre à
arriver à
arrêter à
aver à
bailli à
chèrchi à
c'menchi à
continnuer à
sé d'menter à
d'mander à
dithe à
donner à
êcouter à
êprouver à
s'èrconnaître à
èrgângni à
èrpather à
èrtèrgi à
èrvénîn à
explyitchi à
forchi à
mantchi à
s'mathier à
mênagi à
m'nichi à
s'mettre à
penser à
ristchi à
tchitter à


 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises