Les Pages Jèrriaises

Lé cidre

 

eune pînte dé cidre

 

Le cidre est buon, emplle ta canne;
J'aime en aveir à tuos mes r'pas;
Si j'n'en ai pon, dévrai, j'enhanne;
D'itè breuvage i n'y-en a pas.

Qu'i' gardent leux bière en Allemagne,
Et leux whisky les Irlandais;
Je laisse es Anglleis leux champagne:
Le cidre est pour les vièrs Jerriais.

Baille m'en un lermin dans men mogue;
Chu cidre ichin a du piquèt;
Je n'veurs pon chein qui n'est que drogue;
Je veurs qu'il ait un p'tit d'surèt.
Et même j'l'aime sus sa llie:
Si n'y-a pon d'sur avec le doux,
Qu'est donc que ch'est que notre vie:
Un miot d'aîgrin est buon pour tous.

Du cidre coeuru dans sen verre,
Du buon pain d'bllè sus sen râclli,
Un' vaque-à-laît, deux-treis camps d'terre,
Du fein tout pllein dans sen solii,
Du jambon et du lard en paine:
Ne v'lo d'quei faire un houme heureux.
Maugrè le travas qui l'enchaîne,
La vie est duoche au labuoreux.

 

A. A. L. G.

 

des pommes

 

Viyiz étout:  

Les Pages Jèrriaises