Les Pages Jèrriaises

Soudards



Une Compathaison

Aut'fais et Ach'teu

L'opinion du Bouanhomme

Dans not' janne temps Hélas! mon doux,
Nou n'avait pon tant d'embarras
Pour faithe san drill et tithé bain
Et marchi drait, - tous du même pas!
Mais achteu?

Nou n'avait pon d'chès jaunes habits
Couleur d'espèce de crôte de pain
Nos braies 'taient blianches et bain féthées
Nou l'zéthait veues trais milles au l'yain
Mais achteu?

J'n'avions pon in'tou d'chès tunettes,
Qui s'piquent ach'teu sus l'haut d'la tête,
J'tions pus fiers de nos grands chapiaux
L'jour de la R'veue - qu'était not' fête -
Mais achteu?

Nos officiers sé fiaient sus nous:
“Y'êtous garçons - Quick March - Allons!” -
Car j'en avions des officiers;
Et des Jersiais - de bouanne maison.
Mais ach'teu?

Nos drill sergents in'tou n'taient pon
Amenés ichin de hors pays;
Et j'vos asseuthe que nou z'tait fiers
A d'itèts garçons d'obéi.
Mais ach'teu?

Enfin nou n'avait pon d'campthie
Souos des tentes ès Tchennevais,
J'faisons pourtant d'fameux soudards; -
Ch'est qu'i fallait nos vaie!
Mais ach'teu?

 

Elie
1906

 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises