Les Pages Jèrriaises

La Bouonne Nouvelle s'lon Mar: 14

Vèrsets 1-2

Achteu ch'tait deux jours d'vant la fête dé Pâque et du pain sans l'vain, et les grands prêtres et l's êcrivains compliotîdrent coumme tchi l'blioutchi par tchique triqu'sie et l'mett' à mort. Mais i' dîdrent, "Pon duthant la fête à seule fîn dé n'pon dênichi du hèrtchîn parmi l'monde."

 

Vèrsets 3-9

Et quand i' 'tait à Béthannie à dînner siez Simon l'lêpreux, v'là tchi vînt eune femme auve eune boêtée d'onguent bein couôtageux, quand la boête fut entanmée oulle onguennit sa tête. Mais y'en avait d'entre ieux tchi fûdrent mârris et dîdrent, "Pouortchi qu'nou-s'a goussepilyi ch't onguent? J'éthêmes peu l'vendre pouor siêx chents sous et bailli les sou ès pouôrres gens!" Et entre ieux i' gronnîdrent dé même contre lyi.

Mais Jésû dit, "Portez-lyi r'pos! Pouortchi qu'ou la talbâtez? Ou m'a fait du bein. Les pouôrres gens, ou l's éthez tréjous auve vous, et toutes fais et quantes ou pouôrrez lus faithe du bein s'ou voulez, mais mé, ou n'm'éthez pon tréjous. Oulle a fait chein qu'oulle a peu. Ou m'a onguenné l'corps à seule fîn d'l'èrgraie pouor san drein r'pos. Véthe, j'vos l'dis: partout l'monde par touos les bords qu'la bouonne nouvelle pâss'sa, chein qu'chutte femme a fait s'sa raconté en mémouaithe dé lyi.".
 

Vèrsets 3-9

Et quand i' tait à Béthannie siez Simon l'lêpreux à dînner, eune femme vînt auve eune boêtée d'onguent bein précieux et quand la boête avait 'té ouèrte, ou vèrsit l'onguent sus sa tête. Mais y'en avait dg'ieux tchi 'taient mârris et dîdrent, "Pouortchi fiôler d'même ch't onguent-là? J'éthêmes peu l'vendre pouor siêx chent sous et donner les sou ès pouôrres gens." Et i' gronnaient entre ieux contre lyi.

Mais Jésû dit, "Laîsse-là! Pouortchi qu'ou l'embêtez? Ou m'a fait du bein. Les pouôrres gens, ou l's avez tréjous auve vous, et en autchun temps qu'ou voulez, ou pouvez lus faithe du bein, mais mé, ou n'm'éthez pon tréjous. Oulle a fait chein qu'ou put; oulle a onguenné man corps à seule fîn d'l'èrgraie pouor san drein r'pos. Véthe, j'vos l'dis, par touos les bords qu'la bouonne nouvelle s'sa prêchie partout l'monde, chein qu'chutte femme a fait s'sa raconté en mémouaithe d'lyi."

 

Vèrsets 10 à 11

Et Judâ l'Kériotchien, iun d'la Douzaine, s'en fut siez les grands prêtres à seule fîn dé l'us trisonner.

Et i' fûdrent rêjouis d'ouï chein qu'i' lus dit, et lî prômîndrent eune somme d'rêcompense. Et i' reunminnit coumme tchi mus l'us trisonner.
 

 

Vèrsets 12-30

Et l'preunmié jour du pain sans l'vain quand nou sacrifiait l'angné d'Pâque, ses discipl'yes lî dîdrent, "Iou qu'tu veurs qué j'âgions pouor èrgraie pouor té l'fricot d'angné d'Pâque?"

Et il env'yit deux d'ses discipl'yes, lus ayant dit, "Allez en ville, et v'là un houmme tchi veindra l'avant à vous auve eune cannée dg'ieau. Siévez-lé! Et là iou qu'il entrétha, dites au maît' d'la maîson, 'Lé Maît' dit, "Où'est qu'est m'n appartènement dans tchi qué j'mang'geai l'angné d'Pâque auve mes discipl'yes?".' Et i' vos mouontrétha un grand appartènement tout meublié et grée. Griyiz tout pouor nous là."

Et les discipl'yes lus arroutîdrent et vîndrent en ville et trouvîdrent coumme i' lus avait dit, et i' griyîdrent lé fricot d'angné d'Pâque. Et quand vînt l'sé, il y vînt acanté la douzaine.

Et coumme i' 'taient attabliés à mangi, Jésû dit, "J'vos dis pouor dé seux qué iun d'vous tchi mange auve mé s'en va m'trisonner."

Et i' vîndrent engroutés et lî dîdrent l'iun souotre l'aut', "Ch'est-i' mé?"

Mais i' lus rêponnit, "Ch'est iun d'la douzaine, tchi met san pain dans l'même pliat qu'mé. Véthe, j'vos l'dis: lé Fis d'l'Houmme s'en va coumme ch'est êcrit d'li, mais malheu à l'houmme par tchi l'Fis d'l'Houmme s'sa trisonné. Il éthait valu mus à ch't houmme-là d'n'êt' janmais né."

Et quand i' mangeaient, Jésû prînt l'pain et quand il eut prié, i' l'égdachit et l'chârit auve ieux et dit, "Prannez et mangiz! Chennechîn est man corps." Épis i' prînt un mogue, et auprès aver prié, i' l'us baillit et il' en bûdrent touos ieux. Et i' lus dit, "Chennechîn est man sang, l'sang d'la neuve alliance tch'est êtrueûlé pouor un fliotchet d'monde. Véthe, j'vos l'dis: j'n'en bév'thait d'aut' du frit d'la vîngne entré-chîn l'jour qué j'en bév'thai d'nouvé dans l'rouoyaume du Bouôn Dgieu."

Mais qu'il' eûssent chanté un cantique, i' lus en fûdrent au Mont ès Olivièrs, et Jésû lus dit, "Ou s'sez drotchis, touos vous, car ch'est êcrit: 'J'capuch'chai l'gardeux d'brébis et les brébis s'sont chifathées'. Mais quand jé s'sai souôl'vé, j'îthai l'avant à vous en Galilée."

Lé Rotchi lî dit, "Quand touos s'sont drotchis, mé j'n'en droqu'thai pon!"

Jésû lî dit, "Véthe, j'té l'dis: chutte niet-chîn d'vant qu'lé co n'ait chanté deux fais, tu m'èrnonch'chas trais fais."

 

Vèrset 21

Lé Fis d'l'houmme s'en va s'lon chein tch'est êcrit entouor li. Mais malheu au chein par tchi l'Fis d'l'houmme est trisonné! Mus vaut à ch't' houmme-là dé n'êt' janmais né.
 

Vèrsets 26-50

Et auprès aver chanté un cantique i' lus en fûdrent au Mont d's Olivièrs. Et Jésû lus dit, "Ou s'sez cachis hors d'mé, car ch'est dans l's Êcrituthes: J'achouêm'thai l'gardeux d'brébis et les brébis s'sont acachies. Mais un co qué j's'sai souôl'vé, j'îthai l'avant à vous en Galilée."

Mais Pièrre lî dit, "Ouaithe qu'les aut's saient cachis hors d'té, mé jé n'lé s'sai pon."

Et Jésû lî dit, "Véthe j'té dis qu'aniet, à ces sé, d'vant qu'lé co chante la deuxième fais, tu m'èrniéthas trais fais."

Mais i' rêponnit apèrtément, "Même s'nou veint m'tuer auve té, jé n'tèrniéthai pon." Et il' en dîdrent dé même, touos ieux.

Et il' arrivîdrent à un endrait tch'avait nom Géthsémané, et i' dit à ses discipl'yes, "Assiév'-ous ichîn tandi qué j'sis à prier."

Et il am'nit acanté sé Pièrre et Jacques et Jean, et i' fut accabâssé d'gêne et d'douleu, et i' lus dit, "M'n esprit est bein attristré, pouor en mouothi; restez eune pause ichîn et faites bouôn quart."

Et i' s'en fut un mio pus liain, et s'êtrav'lit dans l'aithe, et pliaidgit qu'l'heuthe pâssîsse hors d'li. Et i' dit, "P'pèe, man péthe, toute chose est pôssibl'ye pouor té, hale chutte tâssée d'mé, mais au run d'ma volanté, qu'ta volanté sait faite."

Et i' r'vînt et vit qu'i' dormaient, et dit à Pièrre, "Simon, ch'est-i' qu'tu dors? N'as-tu pon peu faithe quart même pouor eune heuthe? Fai bouôn quart auve d'la priéthe, à seule fîn qu'nou n'té mène pon dans la tentâtion; véthe, l'esprit est aufait, mais la chai est faillie."

Et i' s'en r'fut et priyit auve les mêmes patholes. Épis i' r'veint acouo eune fais et r'vit qu'i' dormaient car i' 'taient bein lâssés et i' n'avaient rein à dithe en rêponse. Et i' r'vînt eune traîsième fais et lus dit, "Dormez don; R'pôs'-ous. Ch'est l'adgèvement, l'heuthe est v'nue. Êv'chîn l'Fis d'l'houmme est d'livré dans les mains d'malfaîteurs. Lèv'-ous, cache! Êv'chîn l'chein tchi m'a trisonné est d'amain."

Et dêliêment coumme i' pâlait acouo, Judâ, iun d'la douzaine, vînt acanté eune grande dgaîngue auve des sâbres et des ragots des cheins des grands prêtres et d's êcrivains et des hauts jutchis. Assa l'chein tchi 'tait pouor l'trisonner lus avait bailli un sîngna coumme chennechîn, "Lé chein à tchi j'm'en vais bailli un bécot, ch'est li; gaffez-lé et halez-lé hors en seûth'té."

Et quand il arrivit, i' s'en fut drait à li et dit, "Man Maît'!" et lî baillit un bécot. Et i' l'gaffîdrent et l'halîdrent. Mais y'en avait iun des cheins là l'tou tchi dêhalit san sâbre et baillit eune slîndgeûthe au sèrvant du grand prêtre atout, et en copit l'ouothelle.

Et Jésû lus dit, "Vos êt'-ous don dêhalé pouor gaffer un voleux, qu'ou m'gaffe auve des sâbres et des ragots? J'ai 'té parmi vous touos les jours à ensîngni dans l'Templ'ye et ou n'mé gaffîtes pon; mais chenna s'adonne à seule fîn qu'les Êcrituthes saient accomplyies. Et êffrités i' lus cârrîdrent dé li.
 

Vèrsets 51-52

Et un cèrtain janne houmme tchi l'siévait, s'tait habilyi san corps nu atout un drap d'lîn, et les jannes hoummes lé gaffîdrent, et li, i' laîssit l'drap d'lîn et s'patchit à fîn fraid nu.
 

Vèrsets 53-65

Il' am'nîdrent Jésû siez l'Grand Prêtre, et touos les grands prêtres et les vièrs et l's êcrivains lus y rassemblyîdrent. Et Pièrre lé siévit d'au liain justément dans l'bel au Grand Prêtre, et i' s'assiévit d'compangnie auve ses valets à s'caûffer auprès du feu. Et les grands prêtres et les cheins tchi 'taient là traichaient à dithe dé tchi contre Jésû pouor lé mett' à mort, mais i' n'en trouvîdrent pon. Car y'avait un fliotchet d'faux têmouains tchi lus butîdrent contre li, mais i' lus entré-dêmentîdrent. Tchiqu's'uns lus butîdrent et faussîdrent du têmouongnage en dîthant, "J'l'avons ouï dithe, 'J'abattrai chu templ'ye-chîn tch'est grée atout des mains et dans trais jours j'en r'bâtithai un aut' tchi n's'sa pon grée atout des mains.'"

Mais chein qu'i' dîdrent n'accordait pon acouo. Et l'Grand Prêtre sé butit au mitan dg'ieux et entchêtit à Jésû, "N'y'as-tu pon d'rêponse? Tch'est qu'ch'est qu'ches'-chîn dithent contre té?" Mais i' n'dit mot et n'rêponnit pon.

Lé Grand Prêtre èrtchestchionnit, "Es-tu l'Christ, lé Fis du Bénit?"

Et Jésû dit, "Jé l'sis, et tu vèrras l'Fis d'l'houmme assis au dêtre du pouvé d'Dgieu et v'nîn dans les nouages du ciel."

Et l'Grand Prêtre êtrilyi ses habits et dit, "Pouortchi qu'j'éthons d'aut' à ouï des têmouains? Ous avez ouï s'n êcliandréthie! Tch'est qu'ous en dites?"

Et i' l'condamnîdrent touos coumme méthitant d'la mort. Et y'en avait tchi lus êcantîdrent à êcopi sus li; nou l'encafotit et lî baillit des cliamûthes, et criyit d'ssus, "Prophétise pouor létché t'a cliamûthé, don!" Et nou l'emm'nit hors en lî baillant des oualipes.

 

Vèrsets 66-72

Et tandi qu'Pièrre 'tait là-bas dans l'bel du bâtisse, ieune des sèrvantes du grand prêtre arrivit, et en viyant Pièrre à s'caûffer auprès du feu, ou l'êpyit et dit, "Tu 'tais acanté chu Nazarétchien, té, chu Jésû!"

Mais i' dit, "Nou-fait, jé n'lé connais pon, mé, et jé n'sai pon entouor tchi qu'tu pâle." Et i' s'en fut sus l'pas d'l'us, et né v'là l'co tchi chantit. Et la hardelle l'êpyit et acouo eune fais ou dit ès cheins tchi 'taient à l'entou, "Ch'tî-chîn est iun d'ches'-là."

Mais i' r'dit dèrché qué ché n'tait pon vrai. Et auprès eune pause, les cheins à l'entou r'dîdrent à Pièrre, "Véthe, tu'es iun d'ches'-là, car tu'es un Galiléen, té!"

I' les traitit dé toutes les sortes et dit, "Jé n'connais pon l'chein entouor tchi qu'ou pâlez." Et au co l'heuthe, lé co r'chantit eune deuxième fais. Et Pièrre ramembrit coumme tchi qu'Jésû li'avait dit, "D'vant qu'lé co r'chante eune deuxième fais, tu'éthas dit trais fais qu'tu n'm'as pon connu." Et sus chenna i' plieuthit raide.

 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises