Les Pages Jèrriaises

Le Souper des Vikings

Trenton,

Michigan, USA.
Lé 19 dé juin, 1982.

Moussieu l'Rédacteu,

Comme la consèrvâtion d'la langue Jèrriaise par touos les mouoyens pôssibl'yes est l'objet du Don Balleine et dé L'Assembliée d'Jèrriais, l'objet dé l'associâtion Le Souper des Vikings, siégeant en Nouormandie, est dé consèrver l'caractéthe Nouormand en Nouormandie, l's Îles Anglo-Nouormandes dé La Manche et dans les pays Scandinaves par touos les mouoyens nobl'yes tchi sont à sa portée.

Ch'est l'fanmeux savant et anmîn d'Jèrri, Moussieu l'Abbé Marcel Lelégard, dé l'Abbaye dé La Lucerne (chutte grande abbaye pas liain d'La Haye Pesnel en Nouormandie) et chât'lain du Châté dé Pirou, tch'a prîns l'affaithe en main d'organniser l'associâtion du Souper. Il a invité les Jèrriais tchi sont Nouormands d'race et tch'ont l'sentiment Nouormand d'en dév'nîn membres. La souscription annuelle dé chent francs (170 pour un coupl'ye), nécessaithe ches jours dé haut couôtement d'tout, même dé la papet'tie et d'tîmbrage, est bein raisonnabl'ye. Lé souper même, sans doute, est extra. Lé drein eut lieu en 1970 et l'préchain est tèrmé pour sanm'di, lé 18 dé septembre, 1982, dans la grande Salle des Plés du Châté dé Pirou. L'Abbé Lelégard a d'mandé à Moussieu l'Juge Max Lucas dé r'chéver les noms des Jèrriais tchi savent lé Jèrriais ou l'Français et tchi voudraient dév'nîn membres dé l'associâtion en payant lus souscriptions et aller au Souper. Ch'est en tchi ou n'avez qu'à lî faithe à saver au pus vite pour tch'i' piêsse env'yer la liste des noms à l'Abbé pour vaie si y'a acouo des pliaiches (i' n'y étha qué 150 invités).

J'vouos asseûthe qué L'Souper des Vikings vaut la peine et qu' ch'est un grand honneu d'êt' invités à s'assiéthe auve les savants d'Nouormandie et d'ailleurs à chu Souper dans la Salle des Pliaids du Châté d'Pirou. L'Abbé Lelégard est l'auteur dé la fanmeuse Tapiss'sie dé la Contchête dé La Sicile par les Nouormands, et chutte belle taile, dêjà montrée au Fort Régent en Jèrri, s'en va orner les châchais d'ladite Salle des Pliaids pour l'occâsion.

J'vouos pâle auve bouanne connaissance dé cause, car lé sé du 24 d'août, 1970, j'eunmes l'honneu, lé Docteu Frank Le Maistre et mé, d'assister - comme èrprésentants des Îles Anglo-Nouormandes dé La Manche - au Souper des Vikings tch'eut lieu à l' Abbaye dé la Lucerne. Autant comme j'peux m'en r'souv'nîn, né v'chîn les noms dé tchitch'uns des savants et illustres tch'étaient au souper: -

Madanme Henri Beuve, belle-fil'ye du fanmeux défunt Louis Beuve, poète national dé Nouormandie; Madanme veuve Louis Le Marc, l'interprète èrnommé des compositions dudit défunt Louis Beuve; Fernand Lechanteur (hélas! dé mémouaithe respectée à ch't heu), dans san vivant Proviseur du Lycée Malherbe à Caën; Moussieu Pierre Godefroy, Député d'La Manche et auteur bein connu, et Madanme Ellen Godefroy. André Dupont, poète Nouormand et historien; les auteurs André Louis et Jean Mabire; lé poète Côtis-Capel; lé Professeur Jean Claude Vilquin; Yves Le Petit, Archiviste, dé St Lô; l'Abbé Lelégard; Marianne Fabritius, dé La Norouague; lé Professeur Thorkild Ramskou, du Dannemar, et Piet Schönheyder van Deurs, souos-directeur des programmes culturels dé la Télévision Danoise.

Moussieu van Deurs montrit lé film du Souper dans les pays Scandinaves souos l'titre dé "Souvenirs Vikings en Cotentin." Et y'en avait d'autres, mais jé n'mé r'souveins pon d'lus noms. Ch'tait un grand privilège dé pouver s'assiéthe dans eune assembliée si illustre.

Un cèrtain rituel fut souangneusement obsèrvé au Souper. Par exempl'ye, lé Président r'citit lé "Benedicite" dévant mangi. Et fallait faithe lé sîngne dé la Crouaix sus châque pain dévant l'entanmer. Et i' faut la présence dé la Crouaix dans la salle du bantchet. V'là tchi m'ramémouaithe qué man Papa disait tréjous la prièthe dévant les r'pas, et Manman faisait tréjous l'sîngne dé la Crouaix sus l'pain dévant l'entanmer quand j'tais mousse à la Forge à St Ouën. Ch'tait-i' des survivances dé nouos anchêtres Nouormands? Mais pour èrvénîn au Souper, lé rituel prîncipa 'tait d'baithe dans "La cône à beire."

Jé n'mé r'souveins pon du nom d'la litcheu qué j'eûnmes à baithe ("beire" en Nouormandie). J'crai qué l'nom est "bâochet". Mais la chose întérêssante est qu'oulle est vèrsée dans eune grand' corne (ou cône) d'annima d'tchique sorte. Lé Président bait à même et la pâsse à san vaisîn, et ou va d'iun à l'autre dé même tout l'tou d'la tabl'ye jusqu'à qu' tout l'monde ait bu dé "La cône à beire"!

Jé c'menche à en pèrdre à ches drein et jé n'sai pon si l'Bouan Dgieu s'en va m'pèrmett' d'êt' en Jèrri dans l'mais d'septembre pour assister à chu fanmeux souper, mais j'peux r'quémander à touos les Jèrriais d'race et d'vielle fanmil'ye dé dithe au Juge Max Lucas d'înscrithe lus noms comme membres dé l'associâtion du Souper des Vikings, et i' tâch'cha à vouos donner touos les renseignements nécessaithes.

George d'La Forge

 

Viyiz étout:  

Les Pages Jèrriaises