Les Pages Jèrriaises

Un bailliage à bananes?

Banane À ches drein la gâzette The Guardian a publié d's articl'yes tch'atchusaient Jèrri d'êt' eune républyique à bananes. Ch'est en tchi les grandes compangnies du conmèrce bananyi avaient arreuné lus affaithes à seule fîn d'payi l'mains d'taxe qué pôssibl'ye en pâssant les comptes par des centres finnancièrs. À chein qu'nou dit, en 2001 les compangnies Fyffes et Geest fîtent £11.8 millions d'affaithes d'export d'bananes par des compangnies d'Jèrri. Mais viyant qu'Fyffes a sa base en Irlande où'est qu'la taxe sus les compangnies est 12.5%, i' sembliéthait du niolîn d'crititchi Jèrri sans crititchi la Républyique d'Irlande. Sans doute lé Guardian vend pus d'papièrs en Irlande qu'en Jèrri.

Tout coumme, ch'est un pitchi d'profiter du conmèrce dé bananes et en êt' crititchi sans aver veu d'ches bananes à la caûchie. Quand j'tais à l'êcole et nou-s'êtudiait dans les clâsses dé géographie la tchultivâtion et l'export d'bananes et d'coco, y'avait dans les livres des photos d'caûchies en Afrique et en Améthique du Sud auve des crannes tchi souôl'vaient des drannetées d'frits exotiques et des fliotchets d'ouvrièrs à chèrgi et à dêchèrgi les cartchaîsons.

Nou-s'éthait peu attriotchi des touristes en Jèrri pouor vaie des bat'lées d'bananes tch'arriv'thaient à Saint Hélyi où'est qu'i' dêchèrgéthaient lus jaune trésor, tout sus la musique ofûche dé Harry Belafonte tchi chant'tait sa chanson entouor l'baté à bananes.

Mais nou-fait. D'pis la victouaithe d'la cont'neurîsâtion chu conmèrce a 'té sans doute mains romantique (et j'sis seux qué l'travas n'tait pon romantique du tout pouor l's ouvrièrs tchi tchithiaient d'même les bananes à chu temps-là). Et en tout cas les bananes ont 'té env'yées par Jèrri raîque sus papi et la pus exotique chose tch'a pâssé par Jèrri a 'té l'profit.

Mais si Jèrri a 'té eune républyique à bananes, ch'est-i' don qu'lé Chef Minnistre est l'grand marmoûset?

 

Geraint Jennings

 

Les Pages Jèrriaises