Les Pages Jèrriaises

La Tcheût'tie d'la Séthée ès Chorchièrs

Jé f'thai eune touônnée à ces sé du vaîthinné;
j'm'en vais tcheûter siez les vaîthîns;
j'sis dêdgîthé dans un vièr lîncheu pouor hanter
à seule fîn d'tcheûter des chucrîns.

Jé m'sîl'lai à mînniet par les cratcheûthes et creux
pouor entrer dans les chambres ès p'tchiots.
J'sèm'thai la pons'rêsse dans l'dormi dé châque houîmbreux;
j'en f'thai amièrti lus lô-lô.

Châque vaîthîn admithe coumme tchi qué j'sis dêdgîthé,
et m'donne eune barre de chocolat,
eune mèrvelle, des galettes, acouo un tas d'ité...
mais tchi grand fricot qu'nou-s'étha!

Châque mousse braitha à haut quand j'veindrai l'êpeûther;
dé d'dans les ombres jé f'thai des ouas!
Pouor l'happer, j'aveindrai mes longs grîns dé d'ssouos l'liet,
et j'en laîss'sai raîque des ênas!

Tch'est qu'tu'as, man p'tit crabîn? Pouortchi qu'tu'es hors du liet?
Lé croque-mitaine té grug'gea l's os?
Nou-fait, man p'tit, n'y'a pon d'êmânues dans la niet;
ch'est en tchi tu'as mangi bein trop!

Geraint Jennings

 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises