Les Pages Jèrriaises

Bram Bilo (Chent'nyi d'St. Ou) à l'Exposition à Paris en 1889


Bram Bilo Hotel des Ambassadeurs, Paris.

Man chièr Moussieu Le Feuvre,

J'avoue veu ben des choses ed'pis ma dernièthe: J'avons tai au Louvre, là yiou qu'y'a un tas d'biaux portrais, qu'ont couëté hardi d'sou. J'avons tai à eunne pliaiche ous'qu'y'a eunne raccachie d'animôs de toutes les éspèces: des lions, des liopards, des ôtruches, des marmouzets, et un fliotchet d'serpens —yieun des gardiens nos en montri yieun à sounettes, seulman y'n sounni pon tandi que'j taimes là...

Nancy vouli à toute forche avé eunne ride sus 'l'dromadaithe. Vla tchi lis quôti chinquante centimes, mais ou s'en r'penti. Ou fu orriblieman châtchie, et, en d'vallant, ou's trébutchi suous l'annima et salli san fro. Y nos fallu (j'donni un franc à un gardien pour qu'y'm dounnisse un cou d'main) la frotté avec sept gazettes pour la r'mettre un mio propre, et quan' même, y resti eunne mauvaise odeur ôtuore de yi tou l'restan du jour.

Mais l'principa des tchuthiosités, ches' à l'Esposicion tchi fôs les vaies - y'en a de toutes sortes et pus.

Chein tchi nos a l'pus éstounnai jusqu'ichin, chest eunne Pondeuse Accélérée:

Nancy voulai en accaté yieunne, mais l'fabriquan n'es pon disposé à la mettre en vente pour ach'teu; faudra que j'dounne s'n'adresse au couësin l'Bliancq pour tchi'l en sé l'agent eu Jerry. Ch'est eunne monièthe de boëte a schiedam, montée sus quat' pis; su'l'haut y'a un emmense nid d'poule en ouaddine, grand' coumme un caboté, et a yieun des côtés, ennne chainolle avec un "fly-wheel." Suous la boëte y'a eunne lampe à paraffine pour gardé l'fond caud, et le d'dans de chute boëte es pien d'reux eoumme eunne auluoge. Hé bon, tandi que j'taimes la, le marchand prin eunne poule grasse dans un pannyi, la mins su' l'nid en ouaddine, la r'couvri avec tchiq'chose tchi r'sembliai à eunne rueuque; la tête d'la poule sortait par eunne p'tite lutcherne au côté. Quan' tout fut près, lé v'la tchi happe la chainolle et s'met à touenné, et la poule s'met à quaq'té.

Oprès tchi'l eu touenné pour djix ou douze minutes (la poule quaq'té tou' l'tems) y s'arrêtî, et la poule étou, et pis, il ôti la monièthe de rueuque tchi r'couvrai l'ouèsé. Mé créthous quan' j'vos dithai tchi'a y'avait pas d'poule dans l'nid d'ouaddine - seul'man eunne puognie d'plieummes, les deux pis, le co, et tchique os—et dans l'nid y'avai (Nancy y'i même les conti) nonante-sept śus, de tchi les derniers trais sans cruque......

Ne v'la che'que j'appèle eunne belle invention. Avec chute machine là, pas besoin d'nuorri eun' ouèsé eunne année d'temps, et l'avé à galvaudé dan l'bel, suous les pis, pour avé tchiques douzaines d'śus: nou n'étha qu'a accate un couplle de poules pour quatr' ou chinq chellins et dan mains d'eunne dem'y'euthe vos vlo avec eunne pan'née de tchinze ou seize douzaines d'śus. Ech'pon qu'ches tout-à-fait r'merquablle.

Oprès chounna, j'nos proum'nimes d'un bor et d'l'autre dans les gardins, bras d'sus bras d'sous. J'avaimes entré dans la section des biaux-ars, mais coumme Nancy ne voulait pon m'laissi r'gardé les portrais, j'en sortimes; j'em promins ben d'y v'né tou-seu tchique jour si moyen, pour vês ches belles femmes là d'pus près.

Faut vos dithe que ben des gens s'dètouonais à nos r'gardé, y s'appercheuvais beu que j'taimes pas du péltas - y'eu un jeun' houmme tchi voulai que'j l'y vendisse man chappé, y voulai l'mettre au Musée des Antichités; a'ch qui disait, et y d'mandi à Nancy d'lis dounné sa potografie - J'lis dis d'nos porté r'pos, et y s'nalli.

Enfin, nos v'la ôprès d'la tour Effel. Rein n'pu décidé Nancy à monté d'dans; pour dé mé, j'voulais y'allé, pour pouvé en pâllé dan nos assembliès d'police pus tar, ches-tan-tchi j'dis à Nancy d's'assiethe sus un banc ôprès d'eunne fontaine, et j'men fut tout seu.

J'nai pas l'temps d'vos dithe tche'que nou vé la haut; car ma lettre k'monche à être longue; j'vos dithai seul'man qué tandi qu'je r'gardais atoure de mé, v'la un cou d'ven qu'envie man topper à bas - je'l vi touenné, touenné en tchiyiant, et pis drét dan un p'tit vivi plien d'ieau.

V'la q'j'r'dévalle aussi vite que pôssiblle, mais quan j'vins là, pus d'chappé! Tchiq'un l'ave gaffé et s'en 'tai allé oveu - Chest eunne perte pour mé et pour mes paraissiens, tchétais accouetumés à vés chu topper là, tuous les Dimanches à l'Eglyise, dépis ben d's'années sus la tête d'lus prummi chantnyi.

Chute perte là m'attristi, et, r'prenant Nancy tchi n'avé pas buogi de d'sus son banc, je r'prinmes un trémouais et j'rentrimes à not' hotel ; en rentrant, l'ouaiteur m'apporti deux lettres yieunne de ma belle-méthe, tchi nos dit qu'y'a eunne g'niche de malade et qu'ou q'monche à s'ennyié (ma belle-méthe, pas la g'niche) ; et l'autre, eunne grand' env'lop, ouais que j'lus chounchin :

Hôtel de l'Elysée,
Septembre 14, 1889.
Monsieur le Président de la République et Madame Carnot, prient Monsieur et Madame Bilo, de St-Ou, de leur faire l'honneur de passer chez eux la soirée du 16 Septembre.
R. S. V. P.

Jé d'mande au ouaisteur comnman Moussieu Carnet avé seu que j'taimes à Paris, et i'm répondi qué l'Présidan avé l'habitude d'envié san valét dans toutes les hotels, vés si y'avé des jens distindgis d'arrivés, et que l'valet avé copié man nom sus l'registre; i'm dit étou qu'les lettres R. S. V. P. était du latin, et tchi tallé faithe assavé au Présidan si j'ithaimes.

J'décidimes qué j'ithaimes, et j'y'envyi deux mots qué v'chin.

Moussieu Bram Bilo, esquire, Chantnyi d'St.-Ou et Missis Bilo, sé f'thont l'plyiaisi d'allé béthe eunne tassée d'tée siez vous d'main-ô-sé.
Yours truly,
Bram Bilo.


La d'sus, good-bye man chièr anmin l'Feuvre. Oprès qu'jéthons dinné, j'avons idée d'allé vée tchique théatre ou autre plièche d'amuseman. J'vos r'escrithai au pus tôt.

Bram Bilo

S'ou viyis l'coësin Clem, dites li que'j soummes allright et qu'Nancy n'veut pon oui pâllé d'érvénné d'si-tôt.


 

 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises