Les Pages Jèrriaises

Bouannes gens, chés mé qu'est content!

Bouannes gens, chés mé qu'est content! Oh! mais content que mes plieumes en sont toutes sitchies à forche de m'êscouai d'jouaie. Vèthe, j'ait tèt dans la pâraisse ou'est qu'la belle parisienne est tréjous à s'lamenter et attend que tchiques-uns aille compter san triste cas à Brophy, li qu'a tant d'soin pour les ch'vaux. Eh bein ! j'ai appreins que By Jim s'en va avé unne médaille. Pas ieunne en poté, ni en blianc fé, mais unne belle grosse médaille en argent.

I' sont à canvasser, ou pus tôt à faithe unne souscription pour acater chutte belle médaille. J'ai ouï qui y'a déjà hardi d'sous de collectés.

Mé, j'pense puisque chés pour un inspecteur, qu'nou devrait mettre d'un bord de chutte médaille la rouelle d'un steam-roller et de l'autre bord un rabot, unne bigorne, unne bringe et unne chuvièthe !

Tchi honneu, bouannes gens, de vés dans sa pâraisse un inspecteur avec unne belle médaille à sa casaque.

J'sis bein seux que le jour de la présentation, tout le monde Gavey et p't-être le Trésor en tressautera de jouaie et le moulin Twynam se mettra à touonner quatre fais pus vite qui n'va achteu.

Si j'tais à la pyèche de George, j'accatais d'la limonade et d'la gingerbeer pour chutte grande fête et j'prendrais la précaution d'amathé touôs les ch'vaux d'bouais de peux qui lus mettent à galoper de jouaie.


***

J'sis ervenu dans ma cliochi de la pâraisse de la Trin'tai, iou qu'achteu les vaques des blieus et les g'niches de rouoges vont se battre à la pyèche de lus maîtres !

Y'en a-t-' ieu unne histouèthe de tchans dans chutte pâraisse ! Mais bouonnes gens, bein des pièches de cinq ch'lins ont tèt déhallées par certain qui ne voulaient pas douanner pus unne pièche d'êtchu.

Puisque qué j'sis à vos pâslé d'tchans, un jour que j'm'étais muchi au greffe, dans eunne p'tite câsse, ne v'chin qu'avec iun d'mes ongles j'trillyi une belle couvertuthe en bieu papi.

Comme i' y'avait de l'èscrit en d'sous, pour me passé l'temps, je m'mîns à lièthe et j'vit qu'la louai disait qu'i' fallait péyi pus chi pour un lévri que pour les aoutres races de tchans je n'pâsle pas des siens qui n'paient pas d'taxes en tout, mais les vingt'niers dév'thaient les rapporté au Connêtablle de lûs pâraisse.

Enfin, ''putting all jokes aside, you see'', pour vos dithe pour les lévriers, j'ai ergardé bein des feîs dans les livres d'rât à veîs si y'en avait d'inscrits, mais i' n'faout pas qu'i' y'en ai ach'teu en Jêrri, car n'ou n'en vé pas d'mèrtchis bas sûs les livres.

Et pourtant, ch'est chose assèz drôle, car j'ai ouï qu'au ''dog show'' y'a des classes pour les lévriers et que l's'entrées sont bouannes, mais j'ai d'la painne à l'craithe, car ou' savèz bein aussi bein coumme mé qu'i' n'y'a pas grands lièvres à attrappé ach'teu, et maîme les lapins sont rares.

Ou p't'être que les gens qu'exposent au 'dog show' font v'nin des lévriers des Minquiers ou du Gros Islet, car bein saeux si 'taient ichin au meîs d'Janvi, i' faoudrait péyi un louis pour châque lévri.

D'empîs qui n'y'a pas d'lièvres ni lapins à attrapé, ch'est d'sié les gambes ès lévriers à mantchi et les passé pour les bassets.

Tandis que j'tais à la Trin'tai, j'ai ouî des gens pâslé d'bannelais à un louis l'lot i' faout qu'i' s'sait bon par là et un tas d'aoutre niollin.

Comme mé j'n' cré les choses que quand j'les vé, j'vos dithai que j'ne cré pon rein de toute chounna. V'la tchi doit être un tas d'menties tchi faut envier aux bannelais !

A bétôt garçons. Iun de ces jours j'vos racont'ai chein qu'j'ai ouï dans la paraîsse iou que touos les golfers vont quasiment touos les jours et iou les soudards vont faithe des bulls-eyes ou des outers.



Caouain
1910
 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises