Les Pages Jèrriaises

Arrînmées en Jèrriais

 

Comment va, Madanme du Va?
Gentiment, Missis Cliément!
Et vous, Missis Selous?
Assez bein, Moussieu Germain!
Et l's êfants, Missis dé Caën?
Oh, d'charme mèrcie, Moussieu d'Garis

 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

Oulle a ieu treize quétots et ou n'a qué douze brannes!
Coumme ch'nna i' n'peut y aver que douze pétchiots tchi têtent!
- Et tchi qué l' treizieme fait??
..............................................I' fait coumme mei - i' d'dgette!!

 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

Comme j'm'en allais à St. Ouën
As I Was Going To St. Ives

Comme j'm'en allais à St. Ouën
J'rencontris un homme atout sept femmes
Châque femme atout sept sa's
Châque sa' atout sept cats
Châque cat atout sept catons
Catons, cats
Femmes et sa's
Combein qu'i' s'n allaient à St. Ouën?  

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

Trais souothis aveugl'yes

Trais souothis aveugl'yes,
Trais souothis aveugl'yes,
Èrgarde coumme i' couôrrent,
Èrgarde coumme i' couôrrent.
Il' ont couorru souôtre la fèrmiéthe.
Ou lus a copé la coue et un mio du driéthe!
Av'ous janmais veu eune ditelle affaithe
Coumme trais souothis aveugl'yes?

 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

Marie la Pie,
tchi fait sans nid
dans les côtils,
Pièrre l'attrape
et lî cope la patte
et la donne à sa vielle catte.

 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

Ieune, deux, trais,
La catte a mangi les pais.
Quat', chîns, six,
Oulle a happé la souothis.
Sé, hui', neu',
Oulle a mangi l's oeufs.
Dgix, onze, douze,
J'avons mangi la poule.
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

Ieune, deux, trais, lé bée
Quat', chîn, six, lé bis
Sept, huipt, neu, lé boeu
Dgix, onze, douze, la vielle des bourdes

 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

Ieune, deux, trais…

eune leune
deux fas
trais fais
quat' cattes
chîn clyîns
siêx dés
sept d'siette
huit ouïes
neu neuches
dgiêx aîses

 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

Ieune tch'a deux dgieux dait traithe trais vaques. Oulle acate quat' cheintuthes et siez lyi siêx ièrs siquent sept assiettes. Oui-dgia, nos neu neu n'veurs daivent don dithe adgi! Combein?

 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

Si touos l's hommes 'taient en un homme - tchi grand homme!
Et toutes les haches 'taient en eune hache - tchi grande hache!
Et touos les bouais 'taient en un bouais - tchi grand bouais!
Et toutes les mathes 'taient en eune mathe - tchi grande mathe!
Et si chu grand homme prannait chutte grande hache
Et abattait chu grand bouais tchi tombait dans chutte grande mathe -
Tchi patafias, mes fréthes!
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

Grandes ouotheilles et p'tit bé,
Ou n'éthait jamais faim ni sé.
Grand bé et p'tites ouotheilles
Vos fllanquéthont vite au Vier Châté.
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

À la mode des grandes gens,
touos les tchians vont d'vant.
À la mode dé ma grand'méthe,
touos les tchians vont driéthe.
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

J'eûmes bein du ji.
L's'êfants eurent un ji;
Du fanne dans la canne,
Et du ji dans l'pannyi.
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

Tch'est qu'est tan nom?

Man non est man nom,
et l'tchein est êcrit souos la coue d'couochon!

 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

Jean Bailhache
tchi pète et tchi craque;
quand la mé monte,
lé tchu lî dêfonce;
quand la mé d'vale,
lé tchu lî dêhale;
quand la mé r'tithe,
lé tchu lî vithe;
et quand i' gèle,
lé tchu lî pèle!

 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

Jean Stcheltonne
lé tchu lî sonne;
quand la mé monte,
lé tchu lî dêfonce;
quand la mé d'vale,
lé tchu lî dêhale;
quand la mé r'tithe,
lé tchu lî vithe;
et quand i' gèle,
lé tchu lî pèle!

 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

"Marche ou traîne .. "

Marche ou traine. . . .
Cache, Gris-avaû la Ville Emphrie !
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

" Ponchot, Lippot... "

Ponchot,
Lippot,
Longis,
Malassis,
Pièrre des côtis!
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

" Eune pomme, pataromme... "

Eune pomme, pataromme,
Dans les bouais, basinnée -
St. Pièrre, St. Simon,
Montre-mé ta maison !
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

" Le vaîsîn Ph'lippe Pallot... "
(Arînmée d'La Trinneté)

Betté Ballaine mé couôsit, j'vouos disais,
Eune pièche au fond d'mes braies :
Et ou poutchait.
V'là qu'ou faisait :
Ma nièche Fainné Aspliet mé l'dit,
Ev'là qu'ou fit :
Et jé li dis : " J'la découôtrai,
Ev'là qu'jé f'sai :
Ma soeu Jeann'ton mé la r'couôtra,
Ev'là ch' qu'ou f'sa" :
Et, dévrai, d'pis qu'ou m'l'a r'couôsue,
Ou fait bein mus !
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

" La pouque au paquet... "

Ah, maufaite chénée - ma pouque est enl'vée
La cause en s'sa pliaidgie, à ches sé, à la vilyie,
À la crouaix du chînm'tchiéthe
Par dévant toutes les Vaûtchiéthes.
Et Martoche a sorti, tch'a dit :
" Ma belle-méthe a un p'tit :
Attendez à ch't été - les jours s'sont bieaux et longs,
Et toutes les vielles comméthes s'y trouv'thont".
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

" Eune haînitcheûthe... "

Eune hardelle dithait, en s'en jâsant :
" J'ai ieu jusqu'à trais galants . . .
Lé preunmyi 'tait trop p'tit,
Lé s'gond était trop vyi
Et l'traisième était trop niais,
Ch'est pouortchi j'èrbutis touos les trais! "
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

" Moton bé.... "

Moton bé, bouoche d'argent, nez coco,
Joue tralée, joue brûlée,
P'tit iliet, gros iliet-
Frappe maillot .
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

" P'tit dé, Jean ri dé... "

P'tit dé, Jean ri dé,
Grand dé, Jacques des sceaux,
Gros grinmaud !


 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

En m'en allant à Saint Martin
Je rencontri un p'tit lapin.
J'le mins sus mes genoux,
I devint trop jaloux.
J'le mins dans man ouardrobe,
I gâtit toutes mes belles robes.
J 'le mins dans ma tithette,
I mangit toutes mes codrettes.
J'le mins dans mon sollyi'
I y avait un ptit creux.
I criyit "Cou-cou" et s'en allit.
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

I y'avait un p'tit bouonhomme,
Qui n'tait pas pus gros qu'un rat,
I battait sa femme
Comme un scélérat.
I li disait "Madame,"
V'la tchi vos apprendra,
A manger mes pommes
Quand je n'sis pas la.
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

Bliu, gris, rouoge, nièr:
l'ouaîsé vole dans l'air.
Rouoge, bliu, nièr, gris:
l'ouaîsé s'est jutchi.
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 


Amont, ava, amont, ava;
tape tes pids et lève tes bras!
 

Lé crapaud est l'symbôle du Jèrriais

 

DIVERS PETITS VERS POUOR LES JERRIAIS.

(Par un Tout-en-travers).

CHANSON DE P'TIT HERNAIS.

Tonton Bisson; Vlicquot Picot;
Pend'loque Le Cocq; Machinouètte Le Huquet;
Beurre-en-pot Billot; Bênit Bliampi;
Pu-pu Le Cornu et Vièr Bachin Thérin;
Becquet vièrr' plé; Courbouillon Machon;
Briard ronard et plyièn d'pais d'la Haye: -
N'en v'là un fichue douzaine de quétots
Tchi m'ont souvent boullé dans les clios.

 

EST-CHE LA PONSERESSE?

Des p'tits couochons ov' des coues comme des tire-bouchons.
Des puches ov' la rouogeule, tchi sauticottent sus du v'lous.
Des crapauds tch'ont la fièvre éscarlatte tchi s'promènent sus la natte.
Un hérisson tchi s'raze ov' un "safety," et des pithots
Tchi font lus ésbulitions dans l'mortchi
Ch'est la l'sorte d'niolin qu'nou rêve
Quand nous-a yieu un co'd'pid dans la porte d'driéthe
Par la jument du bouanhomme Lemprièthe.

 

DEUX CARICATUTHES.

Prenez une gache-à-fouaie
Et dans l'mitan
Mettez-y un bouchon.
De chaque coté du bouchon
Enfoncé un raisin:
Et, tout près, au sud du bouchon
Une pipée dé p'tun.
Et nè v'la une caricatuthe
Du biau-frèthe de ma tante Le Brun.

Biaux qui s'sait l'biau-frèthe
A Coucou Lé Mottée, -
Ou'est divèrsement intelligent
Biaux qui s'sait Trin'tais:
Entre nous, ch'n'est pas grand chose, -
Et Ma Fé! il à un muzé
Oui vraiment dévthé
Etre prèsenté au Musée.

 

LES RIBOTEURS.

Yiunne, deux, trais, -
Quat' pathes de braies.
Chinq' six, sept', -
Huit couochons à salles sornettes:
Neuf et djix sont comme l'onze et l'douze, -
Souls comme des quétots touos les Samedis
Et l'Dimanche quand i' tchèt d'la plyie.

Une pânais, un Benest et un d'la Haye,
Un cocotchi, un pagni et un Bliampi,
Un vaurein, un caouain et un crapaud bein plien:
Un lendemain tchi chaque de main
Ov' san couosin germain;
D'la camièthe dans une chaudièthe
Et une vaque tchi s'met à traithe
Dans un chimtchèthe.
Ch'est la chein qu'nou vé
Ouand nous-a trop bein
Satisfait sa sé.

 

Sl J'TAIS BICHE.

Ah! si j'tais biche;
J'sauticot'tais bein vite
A vais ma p'tite couosine Le Riche.
Mais la sauticot'tie
N'est pas pour mé, ma fé!
Coar, - j'ai un duthillon et deux cors, -
Noufait, - j'en ai trais.
Et, si seullement j'pouvais -
Mais jé n'peus pas,
Car jé n'marche pas pus vite
Ou'une trie d'bouais
Oui n'en a pas.

 

LE TAPAGE A LA MAISON.

Tonnèrre de trie d'bouais!
N'en v'là une femme.
Hier au sé, ou' fou une paffe à s'n homme,-
A san biau-frèthe une pataouarre, -
Une slindgeuse à sa soeu, -
Une achouêmeuse au John, -
Une mornifle à la Maggie, -
Une talmouse au traiesieme, -
Une cliamûse à l'Annie, -
Une tournéouallipe au p'tit, -
Co'd'pieze le cat, -
Pile sus la coue au tchan, -
Et s'met à dégueuler.
Bigre! ch'en est-la une maison.

 

 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises