Les Pages Jèrriaises

Les Chefs et les Grôsses Têtes



En pédalant à ches drein par La Tchève Rue à Ste Mathie, j'pensais ès êlections à v'nîn ch't' année, et qu'j'allons aver bétôt des minnistres ès Êtats souos un Chef Minnistre. Mais bein seux qu'i' y'a d's ambitieuses acanté l's ambitieurs parmi nos grôsses têtes, et y'a eune pôssibilité qu'j'éthons eune Tchève Minnistre pouor m'ner not' nouvieau cabinnet.

Les Cadgiousses et les Français avaient ardgumenté y'a tchiques années si ch'est qu'eune femme au gouvèrnément est un minnistre ou eune minnistre. L'Académie Française n'tait pon d'avis d'fémînîser les titres des mêtchièrs mais l'Cannada a achteu eune Gouvèrneuse-Générale, des Lieut'nantes-Gouvèrneuses dans des provînces, eune Tchève-Justice dans la Pus Haute Cour, et des Sénateuses au Sénat.

J'n'avons pon d'Académie Jèrriaise à décider d'itelles tchestchions ichîn, et si dans les Pâraîsses y'étha à l'av'nîn des Tchèves dé Police à c'mander eune êtchipe dé Chent'niéthes et d'Vîngt'niéthes et d'Officiéthes d'la Connêtabl'ye, l's hommes, ieux, éthont à lus taithe! J'éthons sans doute à attendre pus longtemps pouor eune Douoyenne d'Jèrri, même si not' Duc est eune danme.

Not' mot "chef" veint du Latîn "caput" tchi veurt dithe "tête". L'mot "cap'taine" tchi soulait êt' lé titre du Gouvèrneux d'Jèrri veint du même mot, et les Jèrriais ont 'té si têtouongnes avaû l's années qu'un vièr diton nos dit qu'touos les hoummes ou lus femmes sont cap'taines en Jèrri.

Y'a raique eune chose à r'gretter, et ch'est qu'si not' Chef Minnistre (ou Tchève Minnistre) n'est pon un chef-d'oeuvre, i' n'y'a pus d'ché au Vièr Marchi dans tchi l'mettre (ou la mettre)!

Geraint Jennings
 

Les Pages Jèrriaises