Les Pages Jèrriaises

Lé Gouvèrneux d'Jèrri

Lieut'nant-Gouvèrneux Lé preunmié Gouvèrneux d'Jèrri fut appouainté en 1470: Messire R'chard Harliston et l'drein Gouvèrneux d'Jèrri mouothit en 1843, mais pouor bein longtemps les Gouvèrneurs n's'en d'mentaient pon d'lus d'vé en Jèrri et des Lieut'nants-Gouvèrneurs fûdrent appouaintés pouor agi au nom d'la Couronne.

D'pis 1854 j'avons ieu raîque des Lieut'nants-Gouvèrneurs, mais j'continnuons d'pâler du "Gouvèrneux" tout coumme. Lé drein tchi portait l'titre dé Gouvèrneux officiellement 'tait l'Lord Beresford.

Au jour d'aniet, lé Gouvèrneux (tch'a l'titre S'n Excellence) est appouainté par la Couronne sus la nonminnâtion d'un conmité des hauts jutchis d'Jèrri pouor un bail d'chînq ans. Lé véto du Gouvèrneux sus les louais d'Jèrri fut aboli en 2005, mais l'Gouvèrneux est acouo membre d's Êtats d'Jèrri. I' peut y pâler, mais sans l'drouait d'voter, mais s'lon eune convention i' pâle raîque deux fais, en prannant sa poste et en dîthant à bi. La tchaîse du Gouvèrneux est à côté d'la cheinne du Bailli (ou Président) mais est pliaichie pus bâsse pouor sîngnifier qu'ch'est l'Bailli tch'a l'au-d'ssus dans l's affaithes civiles.

Lé Gouvèrneux est C'mandant en Chef des forches militaithes en Jèrri, et a des pouvièrs pouor les pâsseports, et les tchestchions d'citouoyenneté Britannique.

I' r'présente la Couronne et la Reine en Jèrri et fait lé d'vé d'chef d'l'êtat quand l'monarque n'est pon en Jèrri. I' sèrt d'contact entre lé gouvèrnément d'Jèrri et l'chein du Rouoyaume Unni, et pâsse des r'quémendâtions d'appouaintements et s'en d'mente des r'quémendâtions pouor d's hounneurs ès Îlemans.

la Maîson du Gouvèrneux La résidence officielle du Gouvèrneux (et du monarque en cas d'vîsite) est la Maîson du Gouvèrneux sus l'Mont du Gouvèrneux à Saint Saûveux. Châque année pouor les fêtes d'l'annivèrsaithe d'la Reine, not' Duc, la populâtion d'Jèrri et les vîsiteurs sont învités à la Maîson du Gouvèrneux et l's hounneurs d'l'annivèrsithe d'la Reine sont procliâmées.

 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises