Les Pages Jèrriaises

Êlîndgi

Comme un boomerang

J'sis chaûmêtchi d'la soûffliéthie
en l'air tch'êlouaîssit man tchoeu
l'amour m'èrest êlîndgi
du temps pâssé jusqu'achteu
à plieuther des lèrmîns cratchis
d'chu corps à mé qué tu'avais ieu

Tan nom paît où'est qu'il est fitchi
sus man lândget langouotheux
coumme eune êlîngue èrteurtchie
mén esprit l'èrnonche en l'heu
dé ma mémouaithe car la béthie
et tén amour m'mîntent à décreu

J'sis chaûmêtchi d'la soûffliéthie
en l'air tch'êlouaîssit man tchoeu
l'amour m'èrest êlîndgi
du temps pâssé jusqu'achteu
à jouer ainchîn pouor nos tritchi
l'amour en est un niolinneux

Vai-tu qué chu tchoeu tout sangni
pouôrrait s'arrêter un jeu
si coumme un co d'êlîngue lanchi
tu n'èrveins d'aut' à l'èrveue
douochement j'sis à d'sêtchilbouêtchi
vengi acouo d'ta dueurcheu

J'sis chaûmêtchi d'la soûffliéthie
en l'air tch'êlouaîssit man tchoeu
l'amour m'èrest êlîndgi
du temps pâssé jusqu'achteu
à t'aimer assez pouor m'tritchi
et pouor t'n amour m'fliantchi au feu

Té tch'es membre dé chutte racachie
tch'es dé ch't amas amouotheux
mêfie-té don dé ch't' êlîngu'thie
un co pouor té couôtageux
touos les cos qué tu m'as vengi
toutes ches tortuthes qué j'en ai veu

J'sis chaûmêtchi d'la soûffliéthie
en l'air tch'êlouaîssit man tchoeu
l'amour m'èrest êlîndgi
du temps pâssé jusqu'achteu
v'là tch'est raîque tout d'la niolinn'nie
raîque un long libée malheutheux

Ma raîson est à renvèrtchi
ou trélûthe à la boule-veue
souos les cos dé l'êlîngu'thie
mémouaithes qué j'pâssé à l'èrveue
et si un jour j'té dis adgi
ché s'sait à té qué j'l'éthai deu

J'sis chaûmêtchi d'la soûffliéthie
en l'air tch'êlouaîssit man tchoeu
l'amour m'èrest êlîndgi
du temps pâssé jusqu'achteu
à plieuther des lèrmîns cratchis
d'chu corps à mé qué tu'avais ieu

Serge Gainsbourg
Vèrsion Jèrriaise dé Geraint Jennings


 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises