Les Pages Jèrriaises

N'èrpense pon

Don't think twice, it's alright




I' n'vaut pon d'mander ches tchestchions;
Ché n'est rein, j'en sis seux.
I' n'vaut pon d'mander ches tchestchions;
Si tu n'sai pon achteu
À sinne dé jeu si tan co crie fort
R'garde par la f'nêt' et jé s'sai hors;
Tu'es la raîson pouortchi qué j'couors.
Tout s'sa bouôn, n'èrpense pon.

I' n'vaut pus alleunmer ta veue,
Ch'est eune veue qu'j'n'ai pon veu.
I' n'vaut pus alleunmer ta veue,
J'sis sus un c'mîn sans lueu.
Mais j'éthais voulu qu'tu m'eûsse pèrsuadé,
Fait tchiquechose pouor mé faithe rester,
Mais j'n'éthaîmes janmais trop pâlé.
Tout s'sa bouôn, n'èrpense pon.

Né crie pon man nom duthant la niet,
Tu n'l'avais pon fait d'vant.
Né crie pon man nom duthant la journée,
Jé n't'ouais pon en viageant.
Par les nièrs quémîns jé sis à penser
Qu'j'aimais eune femme tchi n'tait qu'un pouôrre avé;
Ou voulait m'n âme - pas lé tchoeu qu'j'ai donné.
Tout s'sa bouôn, n'èrpense pon.

Jé sis sus un c'mîn à janmais
J'sis tréjous à marchi
Mais “à bétôt” veurt dithe bein trop pouor mé
J'dis sîmpliément: adgi.
Jé n'dis pon qu'tu n'tais pon gentille,
Tu'éthais peu faithe mus et né v'là un pitchi,
Auve té, j'ai pèrdu d's années d'ma vie.
Tout s'sa bouôn, n'èrpense pon.


Originna d'Bob Dylan
Vèrsion Jèrriaise 2002

 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises