Les Pages Jèrriaises

La Ballade dé Big Ben




Combein qu'i' y'a d'ouothelles siez Picasso?
Sus eune fache, nou pouôrrait bein en vaie trais.
Lé chein tchi copit s'n ouothelle 'tait Van Gogh
(Assa, nou n'fait janmais d'même pus qu'deux fais!)
Bellini et Giotto, ieux, sont dé vrai
Les grands maît's dé l'Èrnaîssance Italienne;
J'admith'thons lus înmages à tout janmais.
Mé, j'prîns un photo du cliochi d'Big Ben.

La Mona Lisa dé Léonardo
S'trouve à Paris. Ichîn étout nou vait
Les portraits qu'Monet fit dé ses lis dg'ieau.
En vîsitant les musées et palais,
Nou peut s'prom'ner par les Champs Élysées;
Et sus chutte place, où'est qu'les gens lus promènent,
La dgilliotinne soulait faithe des têtes tchaie.
Mé, j'prîns un photo du cliochi d'Big Ben.

Y'en a tchi vont à Madrid au Prado -
Et d'aut's tchi vont à Ibiza, ma fé,
À seule fîn d'baithe et danser coumme des fos.
Ch'est bein cliai tch'est qu'i' sont, ches clobes dé niet
Où'est qu'la mûsique sé pompe sans s'arrêter:
I' sont des pliaiches dé fanne tchi sont toutes plieines
Dé jannes hoummes et hardelles extasiés.
Mé, j'prîns un photo du cliochi d'Big Ben.

Touristes! V'nez prendre des photos des Jèrriais
Et belles Jèrriaises (dans lus bannètes d'îndgienne).
Prannez-en du Vièr Châté à Gouôrray.
Mé, j'prîns un photo du cliochi d'Big Ben.

 

Geraint Jennings
Londres, Dézembre 2002



 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises