Les Pages Jèrriaises

Les feux d'artifice


Les dés tchi brûlent, les mains tchi lîsent
Mé mouontrent ta fache enfaûtômée.
Des bracelets enrichit la brise,
Des jouéyaux, ta pé embaûmée

Es'sont pouor mé dé l'artill'lie,
Lanch'chont eune pathole vèrs la leune.
Eune êtaîle - châque pensée qu'tu dis
Près dé m'n ouothelle. Pâlons d'la breune;

Dis-mé tes néthes patholes d'la niet.
Y'étha du vèrt, du rouoge, d'l'argent.
Donne-mé tan feu et alleunme-mé,
Saque-mé - jé m'en ithai amont

Vèrs ches leunmiéthes, vèrs les plianètes.
J'explos'sai dans d'la caude feunmée,
Emporté liain par la brîsette,
Haut dans les blius cieux dgiamantés.

La rouoge bâsse leunmiéthe dé tes mains
Mé caûff'tha coumme les feux dé jouaie.
Ichîn j'sis caud - j'séthai êteint:
Tu m'soûffliéthas atout ta vouaix.

Geraint Jennings
6/11/1999

 

 

Viyiz étout:

 

 

Les Pages Jèrriaises