Les Pages Jèrriaises

La Lettre Jèrriaise

Dînmanche lé 3 d'Mar 1985

 



Chez Kathleen Le Boutillier de La Moye qui vos parle annié le premier Dimanche de mars. Lé rnouvé deverera commanchi et jé sis ceuse qué la majorité e'sont bien contents de vais la fin de l'hiver qu'a té bein pour bein du monde. Il y a déjà chique années qu'y n'avait pas eut tant dé né ni si fraid en consécanse de chi il y en a plusieurs qu'ont eut lus maisons dans un pité avec les tuyeaux à eau bostés par la fraid. Et dans les gardins il y en étha bein des pliantes de gelées car la fraid a duthé si longtemps. Et occou j'en avons écapé par comparaison avec cheque ils ont yeu en Angleterre. J'avons eut dé la né mais ou n'a pas duthé si longtemps. Chez les palmiers ichin qu'ont l'air triste. Quasi tous ont la tête qui pend - jé n'sais si lure faithont.

Mais à la fin l'evla lé temps qui s'ammende un mio - y fait sé et beau soleil et les fermiers sont commenchient à plianter les patates. L'autre Dimanche matin qui faisait si fraid et y sé min à néigie mais occou bien la né resti pas sur la terre, je crai qué tous chêtesla qui couthaient de la Corbiere à Gorey étaient bein couragtheur - Je les voyaiment passer sur la Railway Walk ichin à La Moye. J'amais mus qui fusent yeux qué mé.

Le Comité de Tourisme s'attend à une bonne saison de Touristes. Nous peut s'attendre qué les routes ichin séthont aussi piennes où pus qué jamais. Je voyais sus la Poste l'autre sé qué les autorités sont même à penser de bâti un car park à St. Aubin sous terre. Sais pas you! Sais bein qué eyou metre les cars est un diver problem à St. Aubin. Dans la vielle ville les maisons futent bâtis longtemps devant lé jour des cars et besseux ils n'ont pas de garages ni méme du run pour en bati yun. Aujourd'annié presque toute les famille en ont eun et pus qué yun car un car est rellement une necessité - pas seulement pour aller en travail car y en a plusieurs qui les prennent étout pour aller en vacances.

Et nous même nou commenche à penser pour eyouq nous itha pour les vacances. Et la mode de vacances à tant changi étou. Il y a tout lé temps des tours organises jusqu'à l'autre côté du monde tandi qué le temps passé si nous allait en France ou en Angleterre chétait tout à fait chique chose. Acheteu nous mait sans car sus le bate et pour la vacance nous est independent de tout autre transport - et pas seulement pour lAngleterre et la France mais d'autre pays étout. Il y en a qui dève se rappeler du petit train qu'allait de Pontorson au Mont St. Michel et les petits trains qu'allaient partout la Bretagne - tout chena a dispathu pour les autobus et les motos.

L'autre semaine en revenant de Angleterre jus une experience qui n'est pas de pus plaisante. Jerrier était completement dans la biase et pour abépres une heuthe de temps je fimes le tuou de l'ile et deux faix j'éprouvimes à eterrer et aupres chena je nos enrfumes at Gatwick. Quand nous est attrapés de même nous n'a pas de choix qué d'arrêter à voir cheque le pilote pourra faithe et aver foi qui fétha de sans mus pour lui et ses passagers.

Et pis une annonce - la prochaine Réunion mensuelle de l'Assembliée etha yeu dans la Salle paroissiale de St Louthains Vendredi le 29 mars à 8 heuthes du sé. Chesera une sethée mysterieuse.
 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises