Les Pages Jèrriaises

G ou J?

Bouônjour bouonnes gens.

Ch'est Geraint Jennings tchi vos présente la Lettre Jèrriaise aniet - au mains ch'est bein pôssibl'ye qué ch'est mé ou tchitch'un d'aut'. Ch'est en tchi à ches drein j'ai ieu eune crise d'identité. J'm'en vais vos explyitchi pouortchi.

J'sis enfaûtômé. S'lon eune vielle crianche, lé chein tchi s'èrvait est seux d'patchi ses tailes dans l'couothant d'l'an. Jé n'sai pon si chenna concèrne lé chein tchi s'èrouait, mais j'ai ouï pâler d'un doubl'ye à mé.

L'année pâssée l'conmité d'la section Jèrriaise d'l'Eisteddfod décidit d'chouaîsi eune poésie qu'j'avais êcrit entouor eune pliante. Ma p'tite poésie fut don chouaîsie pouor l'èrcitâtion en tchoeu pouor les mousses, et les maît's et maitrêsses fîtent du travas auve lus clâsses ès êcoles en pratitchant la pièche. Quand vînt la journée d'Eisteddfod à la Salle Publyique dé Saint Martîn au mais d'Novembre, et qu'toutes les clâsses fîtent lus r'citâtion et nou pouvait compather chein qu'il' avaient apprîns.... bein, y'en avait tch'annoncîtent "Eune Pliante par GiJé" et y'en avaient tch'annoncîtent "Eune Pliante par GiJé". I' n'y'a ni deux paids ni deux m'suthes, mais nou-s'éthait dit qu'i' y'avait deux niolinneurs tch'êcrivait des buts sus des pliantes. Létché est l'vrai? GéJi ou GiJé?

Assa, les deux sont correctes. Y'avait des maît's et maitrêsses tch'avaient ensîngni qu' la septchième lettre dé l'abc est Gé et qu' la dgiêxième est Ji, et d'aut's tch'avaient ensîngni l'envèrs. Et tout l'monde a raîson, et mé j'sis GéJi et GiJé. Et né v'là ma crise d'identité.

L'confus d'Gé et Ji ou d'Gi et Jé n'est pon récent, car y'avait des vîsiteurs au dgiêx-neuvième siècl'ye tch'avaient r'mèrtchi qu'les Îlemans dithaient Ji à la pliaiche dé Gé et tout chenna. Bein seu, qu'les anciens soulaient dithe Dgé et Dgi quand nou pâlait l'Djèrriais à chu temps-là.

Mais si l's iuns dithent Gé à la pliaiche dé Ji, coumme tchi qu'nou pouôrra comprendre quand nou-s'a à d'mander coumme tchi êcrithe tchiquechose. J'înmaginne qué j'dévthais êp'ler m's înnitiales s'lon l'abc militaithe "Gé pouor Golf, ou Gi pouor Golf, épis Ji pouor Juliet, ou Jé pouor Juliet" ou pustôt dithe tout sîmpliément "Golf Juliet".

L'grand problième ch'est pouor les codes postales. I' faut êcouter souongneusement si les gens dithent "JiE" ou "JéE". Par exempl'ye, pouor dé mé l'code postale d'la Maîson du Gouvèrneux est JiE2 7GéH. Pouor d's aut's, ch'es'sait JéE2 7GiH. Mais S'n Excellence démeuthe tréjous à la même adresse.

I' m'sembl'ye qu'i' n'y'a pon hardi d'mots qu'nou pouôrrait mêler par l'confus d'G et J. Nou n'éthait pon mêlé aîsîment l'mot gouôter et l'mot jouôter - mais ch'est bein mus d'gouôter eune gâche qué d'jouôter eune gâche!

Pouor des mots, un geai est un ouaîsé et du ji est du fanne ou eune gamme. Y'a d'aut's lettres tchi sonts des mots: du pé et d'la pé, lé sé, un dé, un cat, l'air, du thée, un ix, un us.

Pouor acouo du fanne auve des lettres, y'a des pangrams. Un pangram est un texte tchi contcheint toute les lettres dé l'abc. Lé mus connu en Angliais est l'chein entouor l'brun r'nard et l'tchian pièrcheux. En Français y'a l'chein entouor lé juge bliond tchi feunme et bait du vièr whiskey.

L'auteu Jèrriais, J.D. (ou bein J.D.) tchi 'tait Jean Dorey, êcrivit un pangram en 100 lettres

J'crai bain, mon doux, vêsin,
Qu' tout's les lètr's ou savèz ;
D'pis A à Z les v'chin -
Faut vés s' ou les trouv'rèz;
N'ya qu'à 'rgardé
Et y vés kié.

Mais Jean Dorey fit sèrvi un k pouor êcrithe lé mot cliai, sans faithe sèrvi un w. Ha! I' n'ouait ni à ji ni à jo.

Ch'est mé, Golf Juliet, tchi vos r'mèrcie pouor aver êcouté man niolîn, et j'vos souhaite eune bouonne sémaine à v'nîn. À bétôt.

Geraint Jennings

 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises