Les Pages Jèrriaises

D'pis qu'ils ont amarré la statue du rouai Doré

D'pis qu'ils ont amarré la statue du rouai Doré sus la pièche du vier marchi, j'n'peux pûs allé m'r'poser dans ma niche car jé peur qui m'cimente avec le pid de King George. Y faut qu'j'aille me munchi un miot partout et par la fraid qui fait et la pluie, j'sis oblygi d'faire de longue touonnée pour rêcauffé un miot ma vieille carcasse.

L'autre jour j'm'en fut dans la paraîsse iou qu'un jour – ch'est t'y l'année tchi vint ou dans cent ans, je n'pouorrais pas vos l'dire – y yétha les pûs bieaux sign-posts de l'Ile.

J'y ai trouvèt tout si changi qu'j'y ai quasiment perdu man qu'min.

La chapelle des Landes est occouo là, ch'est vrai, et l'cliois des pauvres èttout iou qui ya d'belles pierres en granit pour diviser la partie à m'n'anmin Piteur, des parties ès autres fermièrs.

J'm'en fut vais le bouan bergé pensant qué j'pouorrais m'muchi dans iun des safes q'la paraîsse d'vait acaté. Quand j'm'appréchi de l'Eglise j'criyais être en pays étrangi.

Les bieaux bouais dans tchi soulais m'jutchi sont touos abattus.

Tchi désolation. Mé caouan, j'n'comprends pon comment que l'bouan bergé et ses deux assistants Aide-li et Sam sont v'nus à faithe ditet. Jé n'pense pas qu'ch'est pour avé un choutchèt pour Noué !

La chimetière est couomme un d'sert et nou vait des bouais le long d's'allais et des piles de fagots parmi les tombiaux.

Coumme y n'y-avait pon d'bouais je fut oblygi d'allé me pertchi dans la corniche du Parish Hall.

Tandgi que j'tais là, je ouï deux hoummes en conversation à la porte de la belle ( ?) salle y'ou qu'les grands titheurs d'la pâraisse font des bulls-eye au sé.

Iun dit à l'autre : Tchi dommage de vais touôs chés bouais là trébutchis.

L'autre l'y rèsponnit. Man pouor' garçon, cha qu'est la viande pour un houmme est d'la pouaison pour un autre !

Tchi drôle de d'vis.

J'ai ouï ètout que l'grand Fraînque de la Fosse n'a pûs d'abri du tout san bel et qu'il est obligi de garder ses grand' portes fremais quand le vent vein du v'ouest.

D'l'autre côté, j'vos asseuthe que Flip qu'a tèt bein des annaies à Berlin est heutheux coumme un pichon de vais les bouais bas, car y n'ombrethont pas d'autre ses serres. Son verjus meuthitha achteu sans qui l'cauffe quasi du tout. V'là qui s'a un grand "saving" pour li, J'espèthe bein que l'annaie tchi vein, i' n's'a pas mârri si l'caouan va en picoté tchiques grains a mains qu'il aime mus y'en envié unne p'tite pannèe au haout du vièr marchi.

Né v'chin deaux autres grands parouaissiens qu'apréche. J'écoute.

- Est-che que le chimetière s'en va resté d'maîme ?
 
- Oh ! nennin, i' paithaît que Sam et Aide-li s'en vont y plianté des "Lime Trees" ! Y'en a qui disent que dans tchiques annaies, i' pouorront faithe tout le "Lime Juice" qui faudra pour les assembliaies de police à la pliaine lunne.
 
- Un treîsième s'aprèche d'ieux et lus d'mandi :
 
- Avous jammais ouï pâslé qu'unne vaque peut avé des viaux treîs ans oprès qu'oul est morte ?
 
Iun d's autres s'mint à rithe et l'y rèsponni : I' faut qu'tu sais pliain pour pâslé d'maîme !

- En pâslant d'vaques est-che vrai qui s'en va y-avait des changements dans l'farmers club.
 
- Je n'en ai pas ouï rein.
 
- Eh bein ! j'ai ouï annièt qu'il lus faudra un autre secrétaithe, car Georges, qui connais Carteret dans touôs les coins, a dit qui s'en tchité.
 
- Ah bah ! y'a d's'annaies qui dit chunna et j'gage -.
 
Boustre, né v'chin un autre houmme qui entre dans l'Parish Hall avec un' arme à la main, vite, vite, caouan, sauve té pour allé té muchi âsyeur.

 

Caouain
11/12/1909

 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises