Les Pages Jèrriaises

Pas d'chance!


Vèrsion Jèrriaise dé "Hard-luck Henry" par R.W. Service


Harry Smith, au Klondyke, faisait d'san mus, mais l'pouôre corps
Sus touos les lots qu'il mertchait, n'y trouvait pas d'or,
Il n'avait pas d'chance - d'autres les prennaient souentre li
Et n'étaient pas là longtemps dévant s'enrichi;
Pas d'chance! - i' vendit un mio d'tèrre lé quart dé san prix,
L'acateux en r'fit des chents et chents louis,
Coumme touos ses vaîsins il piochait - li n'avait rein;
Ieux i' ramâssaient des "nugget" gros coumme lé poing!
Tout coumme, la malfortunne né l'dêcouorageait pon,
Et v'là tchi n'lé cachait jamais à ribotte ou bouaisson.

Enfin en 1904 - année bisextile, coumme lé disait l'almannas,
Nou r'vit Harry sus un betchèt bein raide en travas;
Ch'tait sus unn' minne mannièrement abandounnèe,
Et i' l'avait à louage pouor lé restant dé l'annèe.
I' l'y bigornit longtemps, et enfin i' fit un bouan coup,
Car i' tapit sus d' l'or, et unn' riche veine étout!
I' vos la travaillit dû, sans r'pos, jour et nièt,
Et pour sa malchance dé d'vant i' n'eut pus dé r'grèt;
Quand i' vit sa pile d'or unn' fais l'annèe finie,
I' pouvait vivre à s'n aise pouor lé restant d'sa vie!

Unn' sairèe, tout seu dans sa baraque, Harry songeait
À tout san bein, et tch'est qu'il en f'rait,
Quand, tout d'un coup, i' lî vint unn' grande envie
D'aver tchiqu'un à lî t'nîn compagnie;
Chein qu'i' lî fallait ch'tait unn' parchounnière,
Il avait dé tchi pour deux - pas d'peine à l'craire;
S'i' sé mariait don à tchique bouanne créature,
Ou prendrait soin d'li, et d'sa nouôrriture!
I' ruminait tout chounna en allumant san feu,
Et pour san souper s'n allait bouoilli un oeu
Quand i' l'y vit des merques tout 1'tou - et restit êbahi
D'y lière un nom d' fille: "Peg", sus la cruque êcrit!
Av'-ous ouï pâler des oeu's du Yukon, entre vous?
Il n'sont pon frais pounnus - il sentent à fort, et tchi goût!
Il' ont pus d'unn' couleu, il sont rouoges, verts et bius,
Et en les env'yant, les filles ès fermièrs êcrivent souvent d'ssus
Des messages, des complyîments, auv' lus adresse et lus nom,
Ès chercheurs d'or là-haut, dans la né et l'gliaichon ;
Ch'en' 'tait iun dé chutte sorte-là, qu' Harry avait ieu,
Et sans perdre d' temps, vite i' portit s'n oeu'
Tout près dé la veue pour y vaie pus cliai,
Et auv' bein d'la peine parvint à y dêchiffrer:
"Veux-tu unn' femme sans ordgi ou malice?
Si en cas, êcris à "Peg", Plum Hollow, Squashville, Wis...."
Toute chutte bénite nièt-là, pas moyen dé dormi,
I' pensait à chutte chière, du Wisconsin, qu'était si loin d'li;
S'il en rêvait la nièt, il en rêvait dans l'jour,
Lé pouôre corps mantchait d'en créver d'amour;
I' p'tunnait raide ... la viyait lî faire bouanne minne
À travers les nouages êpais dé la nicotinne!
À la fin i' n'put y t'nîn, et i' sé décidit vite
D'aller à Squashville vaie "Peg", autrément Marguérite!

Il avait un long trajèt dévant li, notre amouoreux,
Par monts et par vaux pour unn' sémaine ou deux,
Et il êprouvit dû tout lé temps dé san viage
À apprendre dé belles manières, raffiner san langage,
Car à m'sure qu'il avanchait, ou grandissait s'n envie
D'être là-bas, à Plum Hollow, en si bouanne compagnie:
À la fin, unn' arlévée, qu'i' gelait à pierre fendre,
I' s'trouvit à sa porte, tout heureux, à l'attendre.

Car il avait tapè, et avait ouï dans l'allèe
Unn' vouaix et un pas d'femme: était-che sa bein-aimèe?
Bein seûr qué ch'tait "Peg" - car quand la porte s'ouvrit,
Unn' jeunne femme, belle et bein faite, était là endrait li -
"Jé veins du Klondyke", dit Harry, et jé sis riche, à ch't heu,
Jé cherche unn' fille qu'a nom "Peg", qu'avait êcrit sus un oeu'
À un houmme dé par-là, et sans saver à tchi;
Ch'tait mé qui trouvit l'oeu', et jé sis v'nu pour lyi!"

Ou lé r'gardit unn' minute, sans pouver lî d'viser,
Les jaues bein rouoges, et toute prête à lermer;
Enfin ou lî dit: "Man nom est 'Peg', ch'tait mé qu'êcrivis
Ches mots-là sus un oeu', car j'avais grand pitchi
Dé tchique houmme au Klondyke, un pays qu'est si fraid,
Où'est qu'i' faut tréjous travailli dans gliaichon ou né;
Et j'attendais unn' réponse - j'ai attendu longtemps -­
Ou n'avèz pas d'chance, pouôre houmme... fallait v'nin d'vant:
Ch't oeu'-là qu' ous avèz ieu n'était pon des pus frais,
Car jé sis mariée, y'a passant dièz-huit mais...
Mais, ne restèz pas mâtè là - lé temps n'est pas caud,
Entrèz don par-dédans ... ou verrèz les jumieaux!"

 

Jean Picot
1912

 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises