Les Pages Jèrriaises

Eune vîsite à Hauteville House en 2012

Né v'là bein eune vîngtaine d'années, j'crai bein, d'pis ma dreine vîsite.

Viyant qu'lé temps 'tait mouoilli, ch'tait conv'nabl'ye d'en faithe la vîsite à matîn au run d'pédaler. Ch'est en tchi quand j'ai 'té en Dgèrnésy ches dreines annés, j'ai 'té embarrâssé dans la bibliothèque et l's heuthes d'ouvèrtuthe dé Hauteville House sembl'ye aver 'té avisées pouor l'aise du pèrsonnel au run d'pouor attriotchi les vîsiteurs. Véthe, tout l'dêm'nîn offre eune împression qu'nou-s'est à allouer des vîsites pustôt qué d'en faithe la promotion.

Nou donne la pèrmission d'entrer auprès aver vérifié tout à l'us. Coumme nou-s'avait commenté d'vant - ch'est un musée d'Paris et nou n'accepte pon l's ûros. L'înformâtion sus l'êcritchieau n'est pon d'la pus utile.

À cheint tchi pathaît, ch'est l'preunmié v'nu tchi chouaîsit la langue d'la preunmié vîsite! Mé, j'tais l'traîsième dans la tcheue (souos la plyie) quand l'us fut entr'ouèrt à dgiêx heuthes. Un Angliophône 'tait l'preunmyi et eune Française 'tait la deuxième. Oulle eut lé d'so en apprannant l'êtat des choses.

Ch'est-i' d's êtudgiants d'Paris tchi sont à couôrre l'musée? Nou l'éthait bein creu. La dgide qué j'eûnmes 'tait bein entchéthinnée - eune bouonne pèrsonnalité.

Malheutheusement il en dêtchèrtchait pouor lé temps qué la vîsite quémenchit et n'y'avait dgéthe dé lueu dé d'houors - i' tchiyait d'la plyie et l'ciel 'tait couèrt et les bouonnes veues qu'nou-s'éthait ieu d's appartènements 'taient muchies dans la bliâse.

J'm'ramémouaithais d'la maîson en génétha - mais ch'tait bein dé m'concentrer mus chutte fais. Et chutte fais acouo, j'avais un întéthêt spécial - quand j'arrivis à haut, au cabinnet à VH, j'trouvis l'Dictionnaithe à Métivier d'amain sus l'ais du bord d'l'"êcritouaithe" à VH.

Et en arrivant à haut l'temps s'clièrgeait et mes plians pouor d'la pédal'lie l'arlévée 'taient pour aller bein...

Geraint Jennings

 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises