Les Pages Jčrriaises

L'enchorchelè
ou
Les treis paires

Petite comedie en 3 actes
par
Nenné Caton. i.e. Esther Le Hardy

Personnes

Act 1er

Scene

Un ptit parleu wake le Docteu L'Hardy est a liere la gazzette de Dufries an 1810.
Une jeunne garcon noumai Phlip entre pour le consulte et es bain nerveu.

Ph'lip - Salue monsieu. Etes ous l'docteu L Hardy?  
Doctr - Oui j crai q jel sie, car noumla trejour dit.  
  Ne sais pas effritai, j'tassure tu ny ak faire  
  Prend ten tems, assiete, la nevla une quere;  
  Noum dit tou sorte ed maux, et toute sorte de plantes.  
  Ainchin ne pas peux, dit me tout et sans crainte -  
Phlip - Je sie - mais n vos desrangie pas -  
  J'ai - mais jervaindrai une ôte fais syen cas -  
Docr Mais men garcon tu parais, gros, gras, et bain frais,  
  J'en crais pas q t wa besoin, nid drogues, nid boulets.  
Phlip Oh - j sie bain malade  
Docr   Eh bain, ditme quekque t'was?
Phlip - Ah j voudrais bain l'save, vraiment jen sais pas.  
  Ch nes ni consumption - ni bile - ni rhumatiste.  
  Ch'nes pon l'estropisie - amis ches d'qui triste, bain triste;  
  Tant pue j'y pense, tant mains Mouseu j en sais,  
  Y faut que je sais quiqui maladie d'chervé.  
Docr Êches tant coue men garcon?  
Phlip   Mon doux Mouseu noufai!
La! y faut que je vols dise - Je sie Enchorchelai !  
  Chête un famille qui sont, de tous temps, de tous temps!  
  Terriblement r'noumais pour ave l'grand sang  
  J'menvais pas les nommé, y nonque faire de sie fis!  
  Et ou savais Mouseu la raison pour qui.  
  J'crais quil ont mis d'espiles dans quique cou d'lapin,  
  Ou quique cou d'poulait, pour accomplie ma fin,  
  Trejou je sais bain q chen y un bain pïqui,  
  Et j'mouorais ou varais quand y s'ra siqui -  
  Au pouvé Mousieu, j sie enteriment rendu,  
  Et m sens comme un homme ques a maintie pendu,  
  Et chnes pas bain plaisant, bain seûre, et certain.  
  J'en eus l'z esprits two bas  
Docr   Vraiment jten cras bain
  Mais ou wake ches q tu souffre, y faut qu je sache chla,  
  Devant pouve m'y prendre, pour te guerit t'en ma -  
  As tu mas a la tete, l'estouma, le cotai  
Phlip Nanni -  
Docr   As tu quique fais bain côo et apres bain grand frai
Phlip Oui Mouseu j'en eu une bordais Jeudi  
Docr As tu d la toux? epite-tu hardi  
Phlip Jen touse ni epite - jamais jen prends frai,  
Si j pouvais dormi, j dormirais dans la nai  
Docr Eh queque twen crais la cause - Men garcon jette dit  
  Tun peux pas men contai pus curieux q jnai oui.  
Phlip Ou zete bain buon Mousieu, et j vos en ermaircie,  
  Aije men vais vos conte ma triste alibél -  
  Nos gens s'moque, et dise que j'ai la brelue  
  Mais quechez sais ch qui voudra, je sens bain q'la q'um tue  
  Jen peux pas vos dire, wake jai justement mâ  
  Mais je sie si failli! Failli comme un câ,  
  Jen bé! jen mange! jen dort! jvais rhodans les ruettes  
  Ma tete baissie, mes mains dans ma pouchette  
  Me souscent d rain - voulant trejou etre seu -  
  Pis j sie prins colere et monte comme le feu  
  Et respé d'votre honneu, je jure comme un demon  
  Et envie twô au D_____ sans rhymes et s'ens raison -  
  Je fait mes très viages, j'sie premier contre maitre  
  Mais dans l'etâ quje sie queque je gagne de l'etre,  
  Jen crais pas si jtais abord acheteu, j pouvais  
  Vos mné un batè d la cauchier es minques -  
  L'annais passais - orages, roquer, quequi men té  
  Le pus mauvais temps ete l'pus be pour me,  
  Car un garcon d cowrage - - (secour! comme j ai changi)  
  Aime al montré et cherche le dangi  
  Acheteu jen peux! jen peux quittai Jerri  
  Les hommes m'efrite pus, je crais mete avis  
  q kla y m frai un grand bain, den assoumi diez  
  Et si jamais j'rencontre chu fripon Thomas  
  J'l'assommera chute fais quin sen relevra pas -  
  Helas Mousieu queque ches! queque ches q'chute vie!!  
  Quand j la ve passe, je tremble d'la tete es pis  
  J'en s'rai betot au liat! queque aije manvais dévni  
  Je sie au despé ai nis vait but nid fin  
Docr Chete une femme y semble qui ta enchorchelai  
Phlip Ah Mousieu d'vot vie ou n'avais mue d'vinai!!!  
Docr A tal des sous  
Phlip Sen pere est en decrait.
Mais mé jen ai assais, mais queque la quis fait  
  Criyou q'oum geurerais - avous pouve su l'sort  
  Donnais me quique boulets vraiment j sie a dmie mort  
  J'vos donnerai ch kou voudrais - ne merfusais pas  
  J vos dit j'ai des sous, les vla argent bas  
Docr Men garcon jai yeu la meme attaque que té  
Et promais de faire tout ch ques en men pouve  
  Pour te d senchorchelai et ter maitre sus tes pis,  
  Ches enchorchelments sans d'triste maladies!  
  Mais faut pas k je sais payé, car j'crais bain q tu sais  
  Que les chorchies erait un grand pouvai sus me  
  Si j'prenais des sous, ou l'maindre brin sait  
  Pour renversait le sort et le ma quil ont fait  
  Ah! jet plains men garcon! ah oui ch té plains bain!  
  Consumpsion rhumatist etropisie sont rain  
  A chein dendure - Jen fu d meme une fais  
  Et pi si malade, je failli mouri - mais  
  J men r fis  
Phlip Eteches une femme qui vos enchorcheli  
  Avait alle des nier z yeux, et belles rouge jois?  
Docr Oui! oui!  
Phlip Et zou failli comme me  
Docr Oui, et souvent la niet  
J'allais jen sais you, comme un vrai eratai,  
  Mais revnais trejous, en veu d'la ptite f'netre,  
  Wake que je cries ma terrible chorchiere devait etre;  
  Et si s'nombre une minute sus l'ridiaux restai  
  J'en tais tout emu, et pres a en pleuri  
  Jen sais pon ove qui, ni kom queque oum halé,  
  Mais chte impossible, impossible dmen allé.  
Phlip Ptetre qou contai l'z etails illes les contes ach nou dit  
Docr Jen sais rain! mais je sai queje tais fierment fiqui  
Ergardant sa leu et s'nombre - y fallai  
  Que sa leu fut eteinte, pour k je peusse men allé  
  Et a la fin des fins, ove paine j'em trainais  
  Siez me  
Phlip Ches comme me comme deux pais  
  Et aiches vrai qu'achteu ou navais pas d peux  
  Des chorchiers, et avais le pouve sus yeaux -  
  Mais mon doux dla vie! Ah, queque erai crû  
  Quilles iraient enchorchailai jusqu'un Docteu  
  Bain certainment Mousieu jvais kou connaitre  
  De kmenchement a fin tout me triste maladie  
Docr Mais dit me bounment que ke ches cou ta fait  
Ta talle estropsier  
Phlip A mon doux nouffai  
  Oun fie pas du ma au pus ptit moit d fremin -  
  Mais quand j la ve douchement, et tranquillement v'nin,  
  Je sie prins sus mes nairs aussitot que j la ve  
  Et j vains rouge que j'en souffre ain peu pas paslé  
Docr Et lie rougie t'alle atou  
Phlip A mes oui comme deux feux  
  Et s'en va courant, et la quim fait peux  
  Et j'tremble comme la fielle, et reste la fiqui  
  Comme un bainni a yos basse irai sus un roqui  
  Pis j tache de men allé, et pis jem promets  
  Que jamais d'la vie j ner cherchrai la vais,  
  Mais queje faiches keje veut en vrai maugrai me  
  Ou menchorchaili de pus et nev la j la 'sie,  
  Ou twon qui ptit kmin, et vair la rencontrai  
  Ai si pres a men alle, ove crainte, la quete  
  Pour une petite goute deaux, et chute seulle petite fais  
  Dem laissi la baive de sa vielle kanne de bois -  
  La draine fais q jla vis, jen la cherchais pas  
  Jem prommennis bain tranquilment vais wake chu Thomas  
  Ete a rhodé - Il te tou pres de's n'hue  
  Et j'sais qued la fontaine on te pon revnue  
  Mais jem mis pas en pains, comme ou n'avais ka craire,  
  Ques qui ment té, chen te pas mes affaires  
  J'mes drechi tout drait, pis je siffli tout haut -  
  Mais Mousieu pour queque oun me laissi pon en rpos  
Docr Y font trejou comme chla, vai tu bain hes pour faire  
Leus enchorchelais vnint les quete et sievre  
Phlip Ches une triste maladie que l'enchorchelment  
J plaindrais le pus vi, lai ballock de chen  
  Qu'en srai affligi je sais queque ches, ai jésé  
  Ch sé une grand charitai a quique z'une delle l'nye  
  Avous quiqui autre nom pour l'Enchorchelrie?  
  Etes alle mentionais dans les grande maladies,  
  Si ou yez pon, ou devrait bain l'etre metes avis -  
  Si ou zavais le livre mel pretyous Mousieu  
Docr Ou n'es pas dans nos livre, en two temps comme achteu  
Twô sont oblique de l'apprend par coeu  
  Ches d qui qui cours trejou et quis prend hardi  
  Quique fais ou n'es pas bain aisie a guerit  
  Y en a jusqui en meure  
Phlip Criyous kjen mourai  
Docr Nanni men garcon, nette mait pas and zespé  
Phlip Cryous quom geurriras  
Docr Oui si ment d'ment  
  Mais ches la pière sorte, de la fievre tremblante;  
  J'lai yeaux si forte une faise que j failli dem pendre  
  Ainchin sait bain seure je sait keumen my prendre  
  A sa viyons achetue! mais y faut te toues(?) la foi  
  Pour te fie fiablement et entierment sur me  
  Fra tu tou chok j'dirai sans demande raison  
  Si tu promets me chla, j promets ta guerison  
Phlip Foi d'honnetes garcon, Mousieu j vos promets  
  De craire, faire, et prends two ch quo voudrais bain m'grer  
Docr Et bain r'vain Lundi et apporte me très paires  
  Sus qui j'descontrai, et frai des praiers  
  En Latin, car ches la le dvis des chorchiers  
  J laprins es ecoles, et achetue oum sert  
  A des enchorchalai et a renversai l'sort  
  Es chains qk les chorchiers ont laissi d'mie mort.  
  I sra mue d'etre ichin la mé près a monte  
  Car chu temps la, est milieu pour bain deconte  
  Et n'manque pas men garcon, de v'nin en boun temps  
  Pour etre dans men parleu, a douze heures sonnant  
  Chete a miniat les chorchies font leus chorchelleries  
  Et a mejeu j les drogues, et j vos les amorties  
  Faut q tes pairs ses bain meures, pas une taque sus yune,  
  Et y faut qui sais quillies au clé de la lune  
  Y n faut pas q tu pasle, prend boun soit det taire,  
  Et pense en quilliant, toute temps dta chorchiere  
  La va men garcon j en ten dviai par pue  
Phlip Ah Mercie Mousie j em trove deja mue  
Et Mousie ou pouvais vos fiablement fie  
Que pas une ptit chose ne s'ra manquer par me.  

 

Acte seconde meme Scene

 

Docteu Et Bain! Phlip t'eve la, as tu les tres paires?  
Flip Ah les tres pus belles Mousieu ou n'avais qu'a craire,  
  Et j tais en quillies ove grand soin yune, a yune,  
  Et comme oum dites Mousieu au klie de la lune  
  Et j pensais! et j pensais a lie tout l'temps,  
  Jem sie pas pressi une mie en quillant,  
  Quique fais ch quillais des ptits, mais j en disais pas mot!  
  Mais r komchais d'pus belles, pis r pensee comme un fo -  
  Je crais qu'ou fites quique chose quand j vint l'autre mardi  
  Quique passe, jen sait qui, mais m'en trouve pue hardi  
  Et j vos r'promets de faire, et de craire tout chien qu'om dite -  
  nevla quiqui pommes pour Madame et la ptite  
Doct Bon, donne me les paires, oui dia y sont belles  
  Et j envais a haut les maitre swo l'zetelles  
  Et deconte d sus, et faire chen queje sais  
  Les f'ront quit donnerons le pouve sus lie - Exit
     
Flip tout seu Ah a ti d l'esprit et d la bontai ch tina  
  Je sie bain seure et certain qui men guerirat  
  (Ah at'y la bontai!! et mon doux quil esprit  
  Je sie bain seure et certain, qui pouva m guerit)  
  Car il a tai enchorchelai ly meme une fais  
  Ainchin y na garde de save queque chès,  
  Y faut que j ly dmande, tandi que jy pense,
  Car ches je crais d'qui, ques d'une grande importance  
  Et a hardi y faire - a mon doux mete avis  
  Je sie si boulvairsai que sais pas wake j en sie,  
  Mais ch sie bain pus am n'aise chtes un homme si avennant  
  Yn se mait pas en paines queje l'y prins tout s'en temps -  
  Jen le laisserai pas bain seur et certain  
  Prendre chute pain la pour me et l'y donne rain -  
  Mais d peu q les chorchier erais pouve su ly  
  Je sera a Madame que j'apporteras qui  
  Et si y mer fait queje peu r'allé en me  
  J'apporterai Madame, la pus pus belle pe  
  De nier marmousai, qui yai en Afrique -  
  Et leus chiere petite era et paquenote et vlique  
  Et un biaux gris paisrot que j apprivoiserai bain,  
  Et un ptit couchon guenne, qui mangera dans sa main -  
  Mais la jer penserai! - faut queje pense a l'avenni  
  Car y sera pas bain long tems d'vant s en rvenin  
  Comme il a tai enchorchilai ly meme une fais  
  I n a garde mon doux de save queque ches  
  Et kemmen sy prendre pour en v'nin y a bel fin  
  J'te mus, a bain mus que d'aller au dvin,  
  J y etait pus dun mais, et le d'vin ma fait rain  
  Mais li y fait vaile, et le vla au plein  
  La pallais me d' chla! ch nes pas un homme j vai  
  A restai ses deux pis dans sen vier soulier,  
  Y faut ques ly demande, car ch cre me ches d qui  
  A hardie y faire    
Doct Et bain Flip queque tu dit
  Mouseu pouvous m' dire car ches qui bain etrange  
  Pour queque d'chute fashion, oum tormente aim venge  
  Jen lie jamais fait ma, et ly veux un boun sort  
  Ainchin pourqui vengi de meme un poure coprs    
Doct Helas men poure Flip, ches les manieres quille ont -
  Y kmenche par vos dounné des etousdesaisons,  
  Et les chennes a nier yzeux, vos happe les garcons  
  Comme un paiquir ove ligne happe les pour ptit paissons -  
  Y halles pis erlache, et d'erchai er halles  
  Une fais atrioquis y n sen dément pas mal  
  J'em rappelle bain car j'en eu ma suais  
  Im fallie maffoli - Yn ya pas bain dzanais  
  Mais si y vos tormente ched qui consolant  
  Qued save en meme temps, is tormente autant  
  Tout n leus es pas solai y font souvent fredaine  
  Pour Muchi ch'qui souffre, ai k nou vais pon leus paines  
  Y sont souvent jte dit, et sais en bain sure  
  Comme mouque qui laisse piquere, es bain vite se meure  
Flip Cryous quou mouria  
Doct   A mon doux nanni
  Ta chorchillerie vaindra a bain pus belle fin  
  Asa viyons qu'j la drogue  
Flip   Ah n ly fait pas du ma  
Dot Je sera te quil yen fra  
  Vraiment noufrai dia
  Comme enchorchelle de chent de mille enchorchelrie  
  Aim tu ded s'espé, j lien frai pas une mie,  
Dot Tu la vit y'a tres semaines  
Flip Jen sais pus - mais j'cré  
  Offuches l'avait veux, chte a chinque heures du sait  
Dot J la rencontri aupres j'crais  
Ah la connaissie d'veux?  
  Avait al les pus biaux, mais les pus beaux nier y zeux,  
  Avait al un bedgoune, ove un mouchai cotton,  
  Et un ptit nier bonnet amarai swol menton  
  Et un d'vanté fort telle, et un rouge cottillion  
  Et wake la pouchette avait trillie,  
  Ove un mio de qui neu, naitment rabillies,  
  Et des coches de blue laine, de sen propre cru  
  Et gros fort souliers, ove une ptite pieches au but  
  Avait talle une mine triste, et marchait pensivement  
Doct La même men garcon, la meme justement  
  Oul te toute engroutais  
Flip Ah Mousieu queque ou dites
Doct Bain seure quol te bain a plaindre, poor petite!  
  Car chte a chaud larmes qu'ou pleurai quo pleurai  
  Que s'en poor petit coeu n'avait q dans crevé  
  J'en eu une pitie, une pitie une pitie  
Flip Mais Mousieu oun pouvais pas pleurai pour me  
(Quand j'la rencontri par hasard dans les rueuttes quique fais  
J la rgarde presque pas, et bain vite m'en vais  
Et j vain si èmu, que jen lie pas oquo  
Paslai le pus simple, le pus simple ptit mot  
Doct Là rumine dessus ches p'the chla quil effrite  
Et l'y mai l'z esprits bas  
Flip A Mousieu queque ou dite  
Doct Ym semble men garcon que ches justement chla  
"Mais queqe sais qui voudra oul en era du ma")  
  Mais che sais qui quis voudra oul en era du ma  
  Oul te bain miserable, j crais qu'ol avait la toux  
  J'crais qu'ou sort tro au se  
Flip Oh mon doux mon doux  
Doct Oul a quiqui grande affliction, et vraiment je crai  
  Quique faicon d buon coue devrait la consolai  
  En connais tu yun - Crais tu, si en cas  
  Oul te prise de despé koule ecoutrai Thomas  
  Mais pour queque tu tresote  
Flip Oh Mouseu helas  
  Ches les vents ou viyis quin vaine dans l'estomac  
  Et m font tresotai et mes meussionne comme chla  
Doct Thomas a ti des sous? Demeure ti pres lie?  
Flip Jvoudrais bain qui fut au fin fond dla me  
Doct A sa dit me queque ches ches que ta chorchiere a nom  
Phil Ches - Mousieu - ches Este l'Breton  
Doct Quille age a tal men garcon qu'tu cret  
  Dix seit Mousieu chu dernier r'nouvé  
  Et mé jen ai justemment vingt ans et demie  
Dr Faut k jen marque les paires d'une certaine fashion  
  Pour assuré ten pouve sus lie, men garcon  
  Crèe me, crèe me j'ten prie, bain vite tu s'ra mue  
  De ten ma, mais yn faut pas l'allowrinai d'sus  
  Prend courage a brachie (it manque le cowrage)  
  Et la quitte donnera un boun vent pour ten viage  
  Vla tes paires et prend bain avis a chien queje dit  
  Et d'vant un ptit mais t'wethais cause del rejoui  
  Dans l'drain quartier d'la lune j've deux homme sus ses pas  
  Mais Emoustillé te vite et t'ul de vancheras  
  Prend une paire a ta main, et qu'ta main se bain naitte  
  Et va attendre Este a la carred'une ptite ruate,  
Flip Pres d'la fontaine Mousieu? Je sais bain oueque chais  
  Ches la qou va cherchi de l'eo pour leu tés  
Doct Oul y va a chinque heure et reste un ptit tems la  
  Pour que l'eau sais rassies, et prend sa kanne et s'en va  
  Et soupirant bain tristement  
Flip Oui dia  
Doct Te t'u es driere le fossai muchi comme un ca  
Flip Mais d'la vie Mousieu queque y vos a dit chela  
D Tu sait justement you la rencontrai  
Fp Oui Oui
  Et prend boun avis et fais comme jet dit  
  Tu diras t'way la par le pus simple hasard  
  Et semble bain pressi, mais donne l'y un rgard  
Flip Oume crèra un fier affrontai Mousie p'etre  
Dr Ou sais bain, ou saire que tu nas garde de l'étre  
  Pûche ly s'neaux, sans l'y d mendé, tu naque faire d'ave peux,  
  Et tu vairais bain vite, comme ou baissera les yeaux  
  Et Dit tranquilment en lys prenant la main  
  Ter vairaije Esté a la maine heure demain?  
  Aime tu les paires ne vla une Duchesse  
  Ad main - et la sue y faut q'tu la laisse  
  Car sa poor petite tete en s'ra si twonais  
  Oul en sera si emue et si boulversais  
  Qui faut la laissi pour s'ermaitre un mio  
  Car y faut pas la première fais l'effritai trop  
  Ne l'ermussionne pas, sait bain bain ferme j te dit  
  Si ses nairs sont faillie, ptêtre quo plura un ptit  
  Mais n'sais pas pris d'pitie, ne va pas la baissi -  
Flip Mais si ou pleure Mousieu  
Doct Y faut la laissai
Flip Jen crais pas Mousieu que chala sra bain aisi  
  Car j crais que me meme j serais un ptit mio saisi  
Doct Et bain faut q je te laise! tu peu te même tergrais -  
Flip Ah Mousieu Mousieu j'vos promets, jvos promy  
Doct Ervain s'ien cas, si tu crai qu'oulle a peux,  
  Et tranquillement rvenais ensemble two les deux  
  Mais t'un diras pas mot. Et sen coeu s'ra si plien  
  D'vais sen sort si changi, que lie n'dira rain  
  Tu la manneras au but de la ruatte pas pus lien  
  Pis dit li tout douchment a l'oraille: a demain  
  Et va ten d'erchai, et laisse la s'erfaire  
  Et mitonner toute tes parolles sus ta paire  
  Et sais seure et certain comme le solai qui ly  
  Qua te et a Este le sort est changi  
  Erva le lendmain ove ta paire en boun temp  
  Conte ly quiqui nouvelle, et dmande li pour ses gens  
  Et donne ly la paire, et sans faire nus de rain  
  Tu lys prendras bain douchement, bain douchement la main  
Flip Pis faut y k je la baise  
Doc Nanni pas oquo
  Car ou pourai s'effritai et s'mari un miot  
  Mais la tresieme fais - Et bain sy en cas  
  Ah Bain seure Mousieu quje n'y manquerai pas  
Doct Eh! Tunt va pas comme chla au fin feu d'gollo  
Je n'ai pas fini la s'gonde fais ouquo  
Kemanneniches par lie dire t'way bain lassai d'la me,  
Et q jene s va pas long tems devant restai sies te  
Pour soignie tes terres, et dit ly q' ta mere  
Es bain faillie achetue, a peu a paine traire  
Flip Ah qu'ou mavais fait d bain jen sie pus effritai  
Doct La tresiemme fais rencontre la, la niet  
  Swo quique quenne, ou qui pommie, wake il y a un ptit d'ombre  
  Mais wake nou ve l'ciel et y n fait pas trop sombre  
  Faut queje sait bieaus klé lune, et qu' les etailles erlise  
  Et wake nou peut vais le clocher d' leglise  
  La fait chen kjet dit - jen ten dirai pas puex  
  Quand tuen seras a la, tut trouverais bain mue  
  Et senteras l pouve si fortment a te  
  Que tu neras pus d'besoin ni d consailles nid me  
  Mais ervain mer vais si t'arrive quique malheu  
  Car chte souhaitte men garcon tout bonheu, de grand coeu  
Flip Savous Mousieu deja jem trouve bain pus fort  
  Deja jsens les paires, kmench a changi men sort  
  Bain seure et certain y sont fortement grais  
  A la prechaine Mousieu Et jvos rmercie mille fais  

 

Acte 3 Scene 3 Le vier Marchie

Le Docteu rencontrant Flip

 

Doct Tu n'est pas r'venû, j criais twetais mort
  J'ai aquo des nouais arrangie pour ten sort
Flip A Mousieu qu'ou devais en avait du gi
  Mais nou dit l chien qui gange rit trejou l'dernie
  Ma mère de vos envie del ongunt qu'ou fait
  Et vos dire que trejou ou vos era bouon grai
  Et du syrop d'rouge ouliots, de ch tannee, offuche
  Srai boun si la ptite allait prendre la cockluche
Doct Mais pour qui men garcon? - queque twa, tu rit!
Flip A Mousieu l'Docteu aiche qu'ou navais pas oui
  J det amné Esthé, qui jour dans l' harnais
  Car Mousieu oul a bain grand envie d'vos vaie
  Et ou dais vos apportai du lait epourai et creme
  Et d noublew bourallos qu'ou fra pour vous lie meme
  Et du mi dnos reuques ches du pus pies fin gout
  Et un mio d gaches de neuches qu'ol a gardain pour vous
  Et une mouchetais d bourgons, et un ponnaie d parssnais,
  Et des pomme de Romri, et beaux oeus two frais -
  Et la ptite Bantine, chen es yune ques bain belles,
  Et un grand blanc Lapin pour vot ptite demoiselle -
  Oun rassasie pon, de pense ed pensé
  Queque ches au monde qu'ou peut vos apporté
  Ou dit que sans vous je serais bain seure restaou
  A guetohe l'etailes comme un cô effolai
  Car oum fait quique fais, de plaisant maguene
  Et aime une riselais sus men enchochellrie
  Et me j'sais bain s'yon tien vnus m' sauvé
  Jerais yeu qui bount jour, un bond d Despé
  Et men serais en allais un long viage en Me
  Et offuche a men rtwô erais perdu Esther
  Ainchin ou navais qu'a pense Mousieu
  Jen savons k vos faire qu'avais fait notre bonheu
  Et si Esthé dévnai malade ou nos ferierz l'honneu
  Jen crais pas - mais, s'y en cas - d l'y venie etre sans Docteu
 

Les Pages Jčrriaises