Les Pages Jèrriaises

Si chunna continue, y faudra faire appeler l'Vet

Si chunna continue, y faudra faire appeler l'Vet sièz nous, viyant que j'n'crais pon que l'Sieur Caouain est bein dans sa tête.

D'pis que l's‘Etats ont prins à lus charge l'téléphone, chut oisé d'malheur voudrait aver une job au central office.

Et touos les jours chès la même histouèthe.

Vais tu Marie, j'pouorrais en saver de touotes les sortes sans être obligi d'viager la nièt et de rester aux écoutes pendant d's'heuthes. Et j'souhaite que le 21 du mais qui vint il y aura d'la bliaze à couper au coupé!

Pourtchi dithèt souhait?

Ch'est viyant que ce s'ra l'grand jour ou touos les grands de Jerri s'rendront à bord du "Duke'' pouor la fête au châté et dame avec la bliaze nous n'sait jamais chein qui peut arriver à un bàté. Et si l'Caouain v'nait à tirer nos gens d'embarras, p't'être que le Président du Coumité des téléphones en s'rait assez erconnaissant pouor m'douonner une job. L'malheur est que Moussieu l'Président n'est pon couomme l'député d'notre paraisse qu'a tréjous besoin d'une baissine quant il est à bord d'un bâté car mé j'aurais pu l'y servir d'steward.

* * *

Pouor vos dithe la vérithèt, l'affaithe est morte pouor achteu dans les paraisses car nous n'a pon l'temps de s'otchuper de politique et touot chein qu'nous parle chest au sujet d'la saison des patates qui s'en va bétout couommenchi.

Y s'pouorrait que d'ici p'tit temps nous s'otchupent d'aver à remplaichi des grands dans deux paraisses, viyant qui sont d'avis qu'ils en ont ieu assez d'lus job mais pouor achteu j'aime mus taithe ma becque car j'espèthe que chès deux messieurs changeront d'avis pouor faire plaisi à lus paroissiens.

* * *

N'v'chein une drôle d'affaithe qui s'passi dans la paraisse iou qu'nous pouorrait starter un team de jeunes hardelles pour jouer à football, viyant chein qui s'passi au pique-nique du club de chutte paraisse.

Iun des pus grands plombis d'la ville erchu l'ordre d'aver à placer des pipes sus les Pliatons. Et couomme chutte job était pouor les Etats, qui ont tout pliain d'sous et paient bein, notre homme s'empressi d'faithe la job.

Tchique jours oprès, notre homme fut bein surprins quand l'Ingénieur d's'Etats ly dit qu'il n'comprenait pon pouortchi qu'il n'avait pon encouore fait la job.

L'autre l'y réponnit qu'il y avait longtemps que chunna était fini.

Enfin, couomme nous n'pouvait pon tomber d'accord, notre plombi s'rendit dans son motor jusqu'aux Pliatons et, à sa grand surprinse, les pipes n'taient pus là!

Achteu iou qui sont et tchi qui s'en va payi pouor les faire remplaichi?

Chutte histouèthe là est la pure, pleine et entièthe vérithèt, fouai de Marie Hibou.

* * *

Dans la paraisse iou que les siens qui perdites la dernière élection sont fort mârri, viyant que les femmes de l'autre bord lus déshallites pouor voter, j'couonnais un homme qui tressaute quassiment au pliafond quand nous ly pasle d'faithe inscrire sa Missis sus la liste électorale pour l'année tchi veint.

Ch'est qu'il alli pouor aver une forme et nous ly fit l'affront d'ly d'mander si oulle avait pus de trente ans!!

* * *

Dans ieunne des paraisses d'amont, l'jour du thée d'la Chapelle, oprès que nos gens eutes fini d'mangé, nous fit une vendue de chein qui resti de gâche et de gâtiaux.

Comme y avait un service spécial à la Chapelle, l'Charles dit ès siens qu'avaient prêté tchuillères, argenterie, vaissiaux, etc. : Buannes gens, vous pouvez m'laissi touot votre fait ichin. Ch'n'est pon couomme au Parish Hall, rein n'manquera pour seur, car ch'est mé qu'en prend cherge.

Oprès l'service, tchi surprinse quant la Missis à Charles n'r'trouvi pon la gâche qu'oulle avez acatée a la vendue!

Mais tchès qu'est l'oisé qui a pu haper chutte gâche là quand Charles ieut l'malheur d'aller dehors pouor deux ou trais minutes seulement.

Caouain
21/4/1923
 

Viyiz étout:

 

Les Pages Jèrriaises