Les Pages Jèrriaises

Oh, Nennin Dja

Peut êt' chantée sus l'air dé la chanson traditionnelle angliaîche “O, no John”


Sus la falaise jé vai une jeune fille -
Tch'est qu'oulle est je n'le sai pon ;
J'li d'mand'dai d'être mén amouotheuse,
Faudra qu'ou m'diche oui ou non -
Oh, nennin, nennin, nennin dja!

Man Pépèe est cap'taine d'un navithe,
I' s'ra longtemps d'vant r'venin ;
Quand i' s'en fut i' m'dit d'être bouanne
Et d'rêpondre tréjous nennin -
Oh, nennin, nennin, nennin dja!

Mad'mouaîselle, ous êtes si agriabl'ye,
Vos joës sont rouoges comme des tcheurs ;
Vot' galant je voudrais bein être,
Laissiz-mé faithe vot' bonheur -
Oh, nennin, nennin, nennin dja!

J'ai tout pliein d'bestchias et tout pliein d'rentes,
Maison meubliée à man goût;
Comme une grand' dame ou pouorrez être,
Mad'mouaîselle, i' n'tcheint qu'à vous -
Oh, nennin, nennin, nennin dja !

Oh, Mad'mouaîselle, ous êtes trop cruelle,
Ou m'avez fait sangni 1'tchoeu ;
S'ou n'voulez pas que j'vos courtise,
Laissiz-mé m'n aller à ch'teu -
Oh, nennin, nennin, nennin dja!

Oh, j'té s'rai tréjous bouan et fidèle,
Si tu n'as pas trop de d'vis ;
Je s'rai tan vi, tu s'ras ma chiéthe,
Dis, veurs-tu que j'change d'avis? -
Oh, nennin, nennin, nennin dja!

Entends-tu la clioche de l'Eglyise ?
I' faut nos mathier anniet;
Ou bein, veurs-tu rester vielle fille
Toute ta vie à tan grand r'gret ?
Oh, nennin, nennin, nennin dja!

Elie
 

Les Pages Jèrriaises